pourchiau

Ch'bidet, ch'pourchiau et l'cinsier :
Dins l'cinse, ch'bidet y'est défoutu. Ch'véto dit à s'cinsier :
J'vas li faire in piqûre avec ed'dins in r'méde de bidet, si dins tros jours, i n'est pon r'mis, faudra zigouiller.
Ch'pourchiau i a tout intindu, dit à ch'bidet : " léve te !" Mais ch'bidet i est trop mate.
Ch' deuzième jour ch'pourchiau i dit : "arliève te" mais ch'bidet i est toudis aussi mate.
Ch' troisième jour ch'pourchiau i dit : "arliève te, sinon i vont t'zigouiller".
Alors dins in dernier effort, ch'bidet i s'arliève.
Fin bénache, ch'cinsier i dit : "faut fêter cha : in zigouille ch'pourchiau !"
Moralité : i faut toudis s'occuper d'ses fouffes et fermer sin clapet !

Le cheval, le cochon et le fermier en français
A la ferme, le cheval est malade. Le vétérinaire dit au paysan :" Je lui injecte un remède, si dans trois jours il n'est pas remis, il faudra l'abattre."
Le cochon qui a tout entendu, dit au cheval: "Lève toi !" Mais le cheval est trop fatigué.
Le deuxième jour le cochon dit : "Lève toi vite !" Le cheval est toujours aussi fatigué.
Le troisième jour le cochon dit : "Lève toi, sinon ils vont t'abattre !" Alors dans un dernier effort, le cheval se lève.
Heureux, le paysan dit : "Faut fêter ça : on tue le cochon !

Morale n°4 : Toujours s'occuper de ses affaires et fermer sa gueule !