gros pichon

Ch'est toudis ch'gros pichon qui minge ch'pitit (c'est toujours les gros qui mangent les petits).

Les puissants oppriment les petits