Bidets dins la brume
Bidets dins la brume

Et comme on dit par ici, il y a lés faisews et lés diseuws ; il y a ceux qui parlent ou critiquent pendant que les autres agissent. Il faut laisser ceux qui ergotent et encourager ceux qui travaillent. Ce qu'ils ont fait à toujours le mérite d'exister... Il serait de bon ton de se critiquer entre patoisants. La vérité est que personne n'a le monopole du patois ; il est à tout le monde. Et tout ce qui se fait dans le même sens est bon à prendre : que ce soit dans le domaine de la chanson, du théâtre ou des écritss. On ne crée pas pour soi-même mais pour autrui.

Jean Pierre Dickès