Péter, ch'est commint ? Tout l'monde i pète !

Que té seuches notaire ou sacristain

Que té seuches doyen ou bourgmestre,

Pour cha, tertous i est musicien !

Cha, ch'est l' démocratie du cul...

Mais, tous les pets n'sont point parels.

Des pets i n'n'a trente-six modèles :

J'vous in donne un p'tit aperchu.

Y a l' pet honnête, qu'on fait exprès,

Ed' tout sin pus fort, sans hésiter.

Après , in dit :cha ch'est péter !

Fais-in toudis autant, si té sais !

Ch'est l' pet qui sort du moïen-âche,

L' pet qu' Cafougnette, l'gampe lévée... i lâche !

Ch'est l' pet gaulois qui intind l' riache,

Ch'est l' rire qui éclate dins un pétiache,

Franc comme ed' l'or, haut in couleur,

Et...je n' parle même point d'l'odeur !

Y a l'pet qui part in traîte,tout seu,

Et cha n'est jamais quand qu'té veux!

I s'ra inodore, mais ...sonore,

Dins l' genre : J'aime el' son du cor !

Ch'est l' pet qui buque in société

Au momint dù qu' tout l' monde i s'tait.

L' pet sans raclure, el' cop d'canon,

El' pet qui t' f'ra eun' réputation.

A t' mine in vot ed' dù qu'i est parti !

Pas la peine ed' mintir, ch'est ti !

Y a l' pet du rigolo démonté.

L' pet qui n'est point prémédité.

L' pet que té n' saros point ête maîte,

Qui s'a mis in route ,comme cha , tout biête !

Ch'est des frou-frou, ch'est des prou-prou.

Eun' esplosion qu't'as livré oute !

Et pus qu'té ris, pus qu'té pètes !

Oh la la, ch'est eun' maladie !

Mon diu, mon diu, faites que j'm'arrête !

Y a l' guirloute silincieusse.

Té n'intinds rien...mais té l' sins bien !

Ch'est l' vesse in v'lours, insidieusse,

L' vesse capiteusse, au riche parfum !

T'nez, in n'in prind plus qu'avec eun' pelle !

Mais ...quo qu'in a mingé la velle ?

"qui qu'i a pété ?" qu'i dit min père.

"ch'est ti!", "ch'est li!", "nan, ch'est grand-mère !"

J' l'arconnos au sintimint !

Té diros qu'in carrie fien au gardin !

Y a l'pet rétrinté de l' vielle fille,

L'pet caca-à-fique qui s'faufile...

I passe à l'huche in baissant l' tiête,

Ch't'un pet qui n'a ni cul, ni tiête !

I a toudis l'air ed' s' accuser,

Ch'est un pet qu'i est toudis à confesse,

Qui chuchotte in serrant les fesses,

Comme si qu'cha s'rot un gros péché!

Pétez, pétez,vielle demoiselle,

L' Bon Diu n' ravise point à l'oselle !

Y a l' pet des baronnes, des comtesses.

Ichi ,té n' peux pus dire ...eun' vesse !

Quand in est dins l'opulence

On n' pète pus, nan, in ...pétulance !

In souffert ed' ...flatuosité !

Ch'est bon pour les manants d'péter !

Mais...l' naque , all' n'est point pus délicate !

In dit qu'l'argint n' a point d'odeur ?

Arnifelle quand i lach'nt eun' fleur ,

Té s'ras au parfum, comarate !

Y a aussi l' pet du constipé,

Un pet minape et circonspect.

I voudrot bin...mais i n' sait point.

Ch'est l' pet qui tourne autour du pot,

Un pet poussif et tout tristounet,

Un pet cachiveux et tout langreux,

Un pet qui arot perdu l' tiercé,

Un solo pour trompette bouché !

Ch'est l' flûtieau qui invie l' trombone,

Ch'est l' reqiem pour...un pet d'nonne

Y a l' pet qu' j'appell'ros "jonne ménache".

I a du mérite, parc'qu'i s'ménache !

I s'artient l' pus longtimps qu'i sait !

Amour, cha n' rime point avec péter !

Mais, un bieau jour, faut bien qu'i craque,

Jusse quand qu' Georgette ,tout à traque,

Dit:" Hinri, quo que j' f'ros sans ti ?"

Et té réponds " bin, té l'as sinti !"

T'es gêné, té n'sais pus dù t' mette,

Et Georgette all' rit tell'mint...qu'all' pète !

Et y aura l' pet du viux ménache

Qui tonne dins l' ciel sans nuache.

Ch'est l' duo d'amour ed' Lacmé

Que pouss'nt insonne les viux mariés !

D'vant leu Télé i font sissite

Pour el' match Paris-Madrid.

"Pan, v'là un but !" qu'i crie grand-père.

"Je n'sus point sourte, qu'all' dit grand-mère,

Ch'est ti qu' té viens d'shooter l' coup franc !"

"P't'ête, mais t'avos fait l' passe avant !"

Et tous les soirs, ch'est l' même arfrain,

Ch'est ainsi qu'in s'aime...à tous vints !

V'là, j'vous ai mis dins vou assiette

Eun' brochette ed' vesses variées.

Mais m' liste all' est loin d'ête complète,

Des pets... i n'n'a eun' infinité !

Y a l' pet qu'in fait pus haut qu'sin cul.

Y a l' pet dins l'ieau qui fait des bulles.

Y a l' pet qu'té fais quand qu' t'as la drisse,

Un pet qui espite et vaporisse.

Y a l' pet qu' té lâches quand qu' t'as l' tronisse !

Y a l' pet qu'té fais in douce, l' diminche à l'églisse,

Quand qu' té prinds tin derrière pour l'incinsoir .

Y a l' pet du matin et y a l'pet du soir.

L' pet du mossieur bien mis, el' pet son et lumière !

Y a l' pet du PDG et y a l' pet de l' rombière.

J'pourros continuer ainsi s'quà d'main matin,

Mais...observez vous-même, acoutez vot' visin,

Arniflez vot ' belle-mère...ayez du sintimint !

Travaillez, prénez de l' peine, ch'est l'fond...qui manque el' moins !

Balade des pets.(d'après Pierre Delancre)

Merci à Guy Dubois pour nous avoir fait découvrir cette charmante balade au pays des pets.