Ch'est eun' canchon d'Jules Watteeuw ed' Tourcoing.

Ch'est eun' femme ed' paysan, mais s'n'homme, Jérome, i n' fait rien : ch'est elle qu'all' dot tout faire dins ch'gardin, et pis aller à ch' marqué vinde ches légueumes, avec sin baudet.

L'baudet de l' femme à Jérôme.

Timpe au matin, tous les jours in s'apprête

A s'in d'aller vinde des légueumes à deux.

Quand min baudet i est att'lé à s'carette

Nous s'in d'allons l' coeur contint, fin heureux.

In va vir tout l' clientèle

Pour gagner sin p'tit profit

Pindant que m'n'homme i ronfelle

Bin rétindu dins sin lit.


REFRAIN

J'sus dégouté de m'n'homme

J'dis min coeur comme i est

J'peux pus sintir em'n'homme

J'aime miux min p'tit baudet.


J'érôme i va tous les jours de l'semaine

Boire des grands verres, des chopes ed' tous côtés,

Et les dimanche i va courir berdaine

I est tout partout in joïseusse société.

Les dimanche, dins s'n'écurie,

V'nez vus verrez min baudet,

Ch'est li qui m'tient compagnie

I n'va jamais au cabaret.

A chaque arpas, Mon diu, qu'je m' fais de l' bile,

J'ai mis trop d' poiffe ou bien ch'est trop salé.

J' n' connos point un homme pus difficile

Cha n'est point cuit ou bin cha sint l' brûlé.

Jamais min baudet n' bertonne

D'chu que j' fais pour sin dîner,

I est contint d'chu qu'in li donne

I n's'amuse point à m' chagriner.

Mais que j' voudros qu'Jérome

J'dis min coeur comme i est,

Mais que j'voudros que m'n'homme

i ersonn'rot min baudet.

Vocabulaire :

Timpe : de bonne heure au matin
I ronfelle : il ronfle
courir bertaine : faire la fête
arpas (ou erpas) : repas
I bertonne : il ronchonne
i ersonn'rot : il ressemblerait

L'baudet de l' femme à Jérôme cha s'cante sur l'air du coulonneux.

Relevé dans Commint qu'i dijot pépère de Guy Dubois