Ch'ti qui n'd'a jinmais assez, l'est pauv'.

Celui qui n'en a jamais assez, il est pauvre.

Il faut être raisonnable dans ses désirs.

Relevé par Bernard Baralle.