Dins eh' métier, j'espère,
T'aras d' l'avanch'mint,
Si t'as biell' manière
A r'passer l' lav'mint.

Eun' séquoi que j' te conselle,
Quand te s'ra' arrivé là,
N' te fais point tirer l'orelle
Pour fair' chin qu'on t' command'ra.
Si un malad' dins s' marronne,
Arot fait malheureus'mint,
I faut, si on te l' l'ordonne,
Li porter du soulag'mint.

Dins eh' métier, etc.

Là, te sais qui n' faut point d' scieince,
I n' faut qu' de l’ bonn' volonté,
Ti, comm' t'as gramint d' patieince,
T'as bien sûr cheull' qualité.
Au qu'mincemint pou' t’nexercice,
cha s'ra drôle, j' t’in préviens,
Car te s'ras souvint d' service,
Pour soigner les musiciens !

Dins eh' métier, etc.

On t' donn'ra eun' théorie,
I faut l'apprinte d' tin mieux
Te verras qu'à l'inferm'rie,
Cha t’ s'ra utile et précieux.
A ch'ti qui a ma à s' gampe,
Ell' te dira qu' ch'est tin d'voir
D'aller li avancher l' pot d’ champe
Chaqu' fos qui vaudra l' l'avoir.

Dins eh' métier, etc.

Quand te donn'ras des cristères,
Taras soin d' faire attintion,
Pour éviter les misères
Qui nia dins l'opération.
Car là in r'tirant t' canule,
Si t' n'es poin' assez malin,
Quequ'fos te gob'ras l' pinule
In r'chevant tout l' grain' de lin !

... Dins .ch' métier, etc.

Allons, garchon, bon voyache,
Pour t'in aller v'là l' momint,
N' te fais point d' bile et sos sache,
Là–bas te gagn'ras d' l'argint.
Pour queusir tes camarates,
Surtout tâch' d'avoir du goût,
Et sos bon pour les malades,
Cha ch'est l'essentiel de tout.

Dins eh' métier, j'espère,
T’aras d' I'avanch'mint
Si t'as bien' manière
A r'passer l' lav'mint.

J. Caron