Un amoureux
Un amoureux illuminé en 1900

INGELIQUE

Un soir, in femai m'pipe à m'ferniette
j'intindos eine coversation,
ch'étot ein jonne homme aveuque eine fillette
qui li fésot s'déclaration.
Idisot : "Mi j'n'ai pon d'fortune,
chou qu'j'ai a t'donner ch'est min coeur,
aussi vreu qui fait clair ed lune,
i'a qu'ti qui peut faire min bonheur.

refrain:
Si te volos, belle Ingélique,
v'nir aveuque mi, mi je n'vis qu'pour ti,
t'n'iros mie pu ouvreu al fabrique,
invons au diape tout cheulle boutique,
et,viens et viens, viens dins l'cafe aveuque mi. "bis"

Et comme ej sais qu'te n'est pos fière,
nos frons du miux qu'nos porons;
l'diminche, in f'ra cuire des pommes frites
qu'in vindra dins chés cabarets,
dins ch'métieu là in n'fait pos faillite,
et i a toudis à bouloteu,
el'peu qui d'meure eddins l'marmite
in l'fait récaufeu pou soupeu.

et comme nos n'sommes pos riches,
in fra du miux qu'in pora,
sin.medi, in s'mettra à l'affiche
et dins quinsse jours in s'marira.
j'té rindreu heureusse comme eine rein,
et preufe qué jé n'peux pos t'mintir,
donne me t'bouque, j'méttreu l'meine sul teine)
et là d'sus j'els eu vu partir.

dernier refrain
Et j'intindos l'belle Ingélique
dire à s'n'ami : "mi je n'vis qu'pour ti,
je n'veux mie pus ouvreu à l'fabrique,
j'invos au diape tout cheulle boutique,
ej'viens, ej'viens,ej'... viens... dins l'cafe aveuque ti.

Aller dins l'cafe c'est à dire là ou se trouve le métier à tisser.

Fin merci à Léo Pouvreur qui a retrouvé cette chanson, en patois de saint-hilaire, des environs de 1900 dans sa bibliopatoithèque.