Vieux beau
Vieux beau, vieux poireau

Ch'étot l' jour del nouvelle année.
Au matin, malgré l' fort' gélée,
Malgré l' coin du feu qu' j'ai si quier,
Dins m' gardin, tout seu, j' perdos l'air.

Jé m' prom'nos in chuchénant m' pipe,
Quand j'aperchos m' visin, l' grand Ph'lippe,
Qui s' dém'not dins s' parc ed' porions
Pour n' d'avoir à mettre au bouillon.

L' grand Ph'lipp', déjà d'un certain âche,
Ch' t un bon visin ; mais, ch'est dommache !
Il est sourd, sourd comm' trent'-six pots !
I n'intind non pus qu'un caillau.

El pauvre homm', révillé à peine,
Piochot avec un pic à l' veine
Dins s' parc ed' porions ingélés.
I tapot comme in sourd qu'il est.

J' li crie au d'sus del palissate :
"Eh ! bin, quéqu' vous dit's, comarate ?
Il a cor bin gélé ç' matin !"
Li m' répond : "A vous parell'mint !"

Jules Mousseron