Mons en Pevele sous la neige

Quind in étot gosses, quèques années aprés guerre,
Ch'étot incore eune époque, ou yavot d'bons hivers.
Au matin in s'levant, el première chose qu'in faisot,
Ch'étot d'aller raviser à travers ech carreau.
Si par nuit, yavot neigé, et par d'sus un cop d'gel,
In étot fin bénache, in étot in foufelle!
In déjeunot vite fait, d'un bol ed Banania,
Pour pouvoir avoir caud, et affronter ch'verglas.
In étot bins vétus, d'eune grosse canadienne,
D'eune bonne paire ed mouffes, et d'un cache col in laine
A nos pieds, dins les bottes, y fallot qu'in y mette,
Des s'melles ed mouton, et deux paires ed cauchettes.
Un bonnet à pompon, pour avor caud à s'tiète,
Et in étot parés, pour aller faire la fiête.
In étot toudis dehors, même par timps ed grind frod,
Et tant pis si in avot, el pinson à ses dots.
Quind in rintrot au soir, in étot lessivés,
Nul besoin ed berceuse, avint d'aller couquer!
In terzallot ed frod, rouches comme des tomates,
Cha nous rindot costauds, in étot pos malates.
In étot pos infermés, comme chés jônes d'achteure,
Avec el cul collé derrière l'ordinateur.
Aujourd'hui, quind y qué tros flocons, queule affaire!
Chés gins y sav'tent pus, chouque ch'est qu'un bon hiver!

Jean-Paul Benoit alias Mozinpef su ch'blog

Mons en pevele
Mons-en-Pévèle sous la neige

Eh hop, me voilà, petit entrain d'allumer la lumière de dehors pour regarder si la neige tombe.
Merci à toi, merci à vous de raviver nos souvenirs avec vos écrits.
Régis