I li minque toudis tros doupes pou faire un sou.

Gerard Leducq - Saint Hilaire - 1970
D'après : Le livre du "Rouchi"
Jean Dauby

Traduction littérale :
Il lui manque toujours trois doubles pour faire un sou.

L'expression signifie :
Il n'est jamais content


Doupe pour double (double denier).
Le président Pompidou était surnommé à Valenciennes : Pomp'-mes-doupes (Prends mes sous !)