L'horloge du beffroi
Le beffroi de l'hôtel de ville de Calais

Un texte émouvant du regretté TIT LOUIS alias André BALLE.
André Balle habitait dans le calaisis.


Le patois, c’est la cloche dans le petit matin, au chant du coq…
Le patois, ce sont les blés mûrs, les foins frais coupés, l’alouette dans son ascension, les trilles du merle entre soleil et brume…
Le patois, c’est aussi le vent, la fougère qui meurt, cette odeur d’humus qui monte de la terre, à l’automne…
Le patois, c’est encore l’après messe dans les estaminets, les tapis de cartes et le blanc doux…
Le patois, c’est le bon sens, la patience…
le patois enfin, c’est la terre…