Diminch’ matin dins min gardin, éd’bonne heure euj’sus là, j’attinds
J’arvient d’Clermont ou d’Survilliers, J’ai m’n’oeuil pointé su’l’pigeonnier
J’voudros qu’min pigeon soit à l’heure, j’ai préparé min constateur
Si j’pouvos faire un bieau tchiot prix, j’in s’rai contint et fier eud’mi

Les coulonneux quand is parlent de leurs œufs, les coulonneux is sont toudis joyeux
Les coulonneux les jeunes comme les vieux, les coulonneux ce sont des gins heureux

Toute eul’semaine euj’n’arrête point, j’in ai toudis tout plein mes mains
Eum’femme eum’fait que dire ainsi, " j’cros qu’t’as plus quer tes pigeons qu’mi "
Y a min gosse qui jue du clairon, ch’est qu’i peur à mes coulons
Ch’quien qui’n’arrête pas d’aboyer, j’peux vous dire que je suis pas gâté.

Les coulonneux quand is parlent de leurs œufs, les coulonneux is sont toudis joyeux
Les coulonneux les jeunes comme les vieux, les coulonneux ce sont des gins heureux

Si je compte bin j’in’ai caillé, j’cros qui vont produire euch’t’année
Min tchiot magot au bas d’ma côte, sur’mint qui vont avoir la côte
Quo qu’y a plus bieau qu’mes coulons ? Quo qu’y a plus malin qu’mes coulons ?
Sur mes épaules is sont tout’l’temps, car mes pigeons ch’est mes infants

Les coulonneux quand is parlent de leurs œufs, les coulonneux is sont toudis joyeux
Les coulonneux les jeunes comme les vieux, les coulonneux ce sont des gins heureux

Quand i’y’a eune expostion, euj’choisis min plus bieau pigeon
Diminch’ matin’n’a qui rouspète, in ravisant les étiquettes
L’journaliste qui prind des photos, et timps un temps i bot un cop
Ch’est formidape d’ête coulonneux, ch’te refrain là j’l’ai fait pour eux

Les coulonneux quand is parlent de leurs œufs, les coulonneux is sont toudis joyeux
Les coulonneux les jeunes comme les vieux, les coulonneux ce sont des gins heureux

Les coulonneux quand is parlent de leurs œufs, les coulonneux is sont toudis joyeux
Les coulonneux les jeunes comme les vieux, les coulonneux ce sont des gins heureux