Busier : penser
Sinsipe : sensible
Panate ou berzille : panade ou soupe au lait


Et j’étos fier comme un Minisse
Quand j’ pouvos m’écapper l’ jeudi
Pour r’ wétier dins ch’ grind tro sinisse
Cheull’ cage qu’all ‘ s’infonçot dins l’ nuit,
Presqu’aussitôt, j’ veyos ches cortes
Former un formidape compas,
Et pis ch’étot eun’ bouffée d’air forte
Et l’aute cage r’ montot min papa.


R’ wétier : regarder
Cortes : cables qui soutiennent la cage


J’ grimpos bin vite au molinache
Ch’étot pour mi un amus’ mint
D’ vir ches mineurs sortir de l’ cage,
J’ cros qu’ j’auros bin battu des mains,
Et vous pouvez m’ croire, cha j’ vous l’ jure,
A chaque cop, je n’ me trompos pas,
Dins cheull’ trintaine de’ noire figures,
J’ r’ connichos min papa !


Molinache : endroit ou remonte les mineurs et le charbon (ch’ carreau d’ fosse ?)
J’ r’ connichos : je reconnaissais


In route i déloïot s’ malette
Et m’ donnant l’ croûte qui restot d’ dins,
I m’ dijot : «Ch’est ch’ pain d’alouette,
Minge, min tiot, t’aras des blanc dints. »
Mi, j’ mordos cha à bellés quénottes
In essayant d’ régler min pas
Sus l’ sien, et j’ glichos m’ tiote menotte
Dins l’ grande main noire ed’ min papa.


Après l’ soupe I faijot un somme,
Mi, j’ travaillos l’ temps qu’i dormot,
Tout in r’ wétiant souvint ch’ rude homme,
J’ faijos mes d’ voirs sans dire un mot,
Pis, l’ temps qu’i réparot ses forches,
J’apprêtos ches lignes et ch’ appât,
Et nous allot’ nt pêquer à roches,
Tous les jour, mi et pis min papa.


Forche : ?
Roches : gardons


Mais un jour, rintrant d’ m’ courette,
J’aperchos un homme dins m’ mason,
Tête nue et tenant à s’ main es’ barette,
Et v’ là que j’arconnos ch’maîte-porion.
« Madame, qu’i dijot, faut ête brave »
M’ maman all’ sanglotot tout ba
Alors, j’ai compris d’ vant s’ n’air grave,
Que j’ ne r’ verros pus min papa.


Barette : chapeau en cuir du mineur


Constant Copin

Constant Copin était de Douai, il a publié :
« Au pays des Vintes d’osier » ( c’est le nom donné aux habitants de Douai)