Chblog, le blog chti

Meilleurs voeux à tizautes

dans la catégorie Divers


Eune Cafougnette pour la fin d'l'année

dans la catégorie Cafougnettes

La poste de Dany Boon
Ch'est Cafougnette, el 31 déchimbre, qui intind buquer à s'porte.

- Qui ch'est ?

- Ch'est ch'facteur !

- Ch'est pourquo ?

- J'passe pou l'z'etrennes !

- Merci, qui répond Cafougnette, z'avez qu'à les glicher in d'sous del porte!

Mozinpef


Dehoqueux d'cordes

dans la catégorie Patois calaisien

Bergues les cloches
Les cloches du carillon de Bergues

J'ai rincontraie Marie aveuc sin nouviau bonami... on dirot un déhoqueux d'cordes !

Déhoquer : décoincer, dégager, remettre en marche ce qui est resté en rac (ou en raque).

Déhoqueux d'cordes : portrait ironique et désobligeant d'un homme qui serait grand, mince et capable seulement d'exercer la profession de carillonneur à la corde. Cette expression laisse sous-entendre que sa taille pourrait lui permettre, sans escalade, de replacer une corde de sonnerie qui aurait quitté sa gorge de la poulie d'entraînement du mouvement des cloches.
Dans certaines localités du Pas-de-Calais, déhoquer se dit également déroquer.
Dans les deux cas, il faut entendre : contraire de aroquer.

Si c'est patois... ch'est mi de Tit Louis alias André Balle.


Mirouilles

dans la catégorie Patois berckois

Le casino de Berck
Le casino de Berck sous la neige

Tu croés cho ! i t'a contè mirouilles.

Mirouilles (conter), locution verbale qui signifie faire des promesses fallacieuses ; promettre monts et merveilles ; se faire des illusions.

Ac croé qu'al a mirouilles aveuc ch'qu'al o.


I f'rot miux d'rire que d'braire.

dans la catégorie Dictons, expressions

Smiley en pleurs
Crédit photo : www.educol.net

Os Voïez, I fait eune drôle d'tiête ! Alors, I f'rot miux d'rire que d'braire, i f'rot pont eune si vilaine grimace !

Vous voyez, il fait une drôle de tête ! Alors, il ferait mieux de rire que de pleurer, il ferait point une si laide grimace !

Autre expression du même accabi : I fait eun' bouque comme un cul d'poule.

Relevé dans I vaut miux rire que d'braire ! d'Alain Lempens


- page 260 de 569 -