Chblog, le blog chti

Catégorie :

Vos écrits ch'ti

Fil des billets

L’ pétite file au nom d’ tchien

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Par Bertrand cocq

Mi , ch’est pon fort étonnant, j’ ai grandi , j’ ai vite pris trop d’ plache à lu mason , ils s’ y attindotent pas…alors i m’ont laichée sur l’ bord d’ l’ autoroute.
Pas abandonnée , nan , i s’ sont séparés d’ mi , comme i dijent à ches tiots.

Mais eusses ?...j’ les comprinds pon .

I sont curieux ches gins là…mi j’ évite soigneusemint ches camions et eusses , i les milent , i z’ attintent après , i les éspèrent !

I veutent des papiers ?

Mi , in me les a donnés sans arien m’ deminder , quand j’ sus vénue au monte. On m’a inscrite sur le « L.O. F » , l’ life des origines françaises . J’ sais pon chu que ch’est mais j’ cros que ch’est bien. On m’ a donné un nom comme ches gins d’ la haute : « RAJA du domaine des Dunes »…ch’est curieux pour un nom d’ tchien nan ?...surtout pour un lévrier Afghan .

Pour à s’ t’ heure , j’ séros putôt : « RAJA de l’ aire de repos de Norrent-Fontes » .

Un jour , je m’ sus glichée par in d’ sous du grillache et j’ sus allée les vire , in faijant bien attintion.
I sont pas mécants , i s’ laichent approcher facilemint.
Eune pétite file m’a donné un morcieau d’ sin biscuit qui étot keu à terre pis alle m’ a caressée , tout duchemint , in m’ dijant des affaires que j’comprénos pas.
Après , s’ maman alle l’a appelée . L’ pétite file alle s’appelot RAJA , elle aussi.
Donner un nom d’ tchien à s’ n’éfant…i faut ête rudemint désespérée !. I sont curieux ches gins là !

L’ pétite alle est arpartie dins s’ baraque d’ carton et d’ plastique . Ch’est comme eune grande niche à tchiens, avec des couvertures. Pis s’ maman alle a canté eune canchon triste, pis elle a pus rien dit.

Avint hier d’autes tchiens sont vénus d’ bonne heure au matin mais RAJA alle les a pas caressés , i moutrotent leurs longs dints . Alle s’a sauvée.

Alle a pas trouvé l’ tro dins l’ grillache , pis d’ toutes manières, alle aurot pas réussi à s’ i intiquer , ch’ est un tro pour des tchiens , pas un tro pour eune pétite file…même avec un nom d’ tchien.

Les tchiens i sont vénus m’ vire mais i n’ont pas non pus trouvé ch’ tro dins ch’ grillache , heureusemint pour mi . I n’ n’a un qui avot eune poupée d’ loque dins s’ gueule. Au moins ch’ ti là i n’ aboyot pas .

Tout a brûlé : l’ baraque in carton et in plastique , les grands sacs rayés , les lifes et les cahiers , les couvertures et l’ poupée d’ loques . I restot pus rien.

Ch’ matin , eun campine-car s’est arrêté sur l’aire d’ arpos, tout près de m’ muchette. J’ ai pon bougé.
Des gins sont déchindus in parlant bien fort mais j’ comprénos pas chu qui dijettent.
Décidémint, j’ai du mau à comprinte ches gins du bord d’ l’ autoroute !.

I z’ont déployé eune tape et des cayelles et i ont fait cauffer du thé qu’i z’ont bu in s’ brûlant les loupes. L’ pétite file qui les accompagnot alle m’a vu et alle a crié. Ses parints sont vénus et m’ ont donné des gâtieaux . I a un mot que j’ ai compris, ch’ est « Pudding » . Ch’est pas mauvais mais cha donne soif, alors i m’ont versé de l’ ieau dins un bol par terre dins l’ campine-car.

L’porte alle s’a arfermée d’ un cop et i z’ont arpris la route. J’ cros que j’ai trouvé eune nouvelle famile !. Dins eune paire d’heure j’ sérai in Ingleterre.

L’ pétite file alle cante intre ses parints par devint , dins l’ campine-car.

Par l’ carreau , un pétit peu plus loin sur l’ bord d’ l’ autoroute , d’l’ aute côté du grillache, j’ai vu eune pétite file avec un nom d’ tchien . Alle sortot de s’ baraque in carton et in plastique avec eune poupée d’ loque dins ses mains.

Bertrand cocq


Ches viux

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Li, sin nez collé su ch’cassis
Ale, près d’sin fu toudis assis
A acouter ches tics et tacs
D’eune pindule souvint à rake;

Is sont écrampis, sins courache
D’avoir trop saqué su l’ouvrache.
Tous les cate dogts is s’arvètent.
Parler,pou eus ch’est eune risette.

Te tousses min homme, bos du chirop,
Laiche cha femme,te vas t’faire du mau
Ch’est comme cha ed pis sossante ans
Is s’font pu d’baisses,mais ch’est avand.

Hein femme, in est ichi comme des leus
A’s’t’heure in est toudis tout seus.
Quo que t’in pinses,in minge nou potache?
Ch’est s’qu’i a miux,pou des gins nous âches.

Is botte duch’mint eune tiote jatte,
Pis s’lèv’te in traînant leux chavattes.
Ech carillon buke ches sièt cops,
Qu’déjà,dins ch’lit is sont au caud.

Avand : vieux mot de patois Picard signifiant profond.

Jean Marie Klavzer


A l’coïète

dans la catégorie Vos écrits ch'ti



A l’coïète bin au caud
Aveuc mes tiots rojins
J’acoute canter l’vint
Qui soufèle dins l’buhaut.

Ech fu i d’vient ar’vleux,
Rake des flammes par sin pot,
Et finque par tous ses tros,
A cosse d’ech t’air vinteux.

Eme femme ale bertonne,
El chirloute ale arbout !
Pis,ch’carbon ch’est des sous !
Cha fait rire ches tros jonnes.

In arwète ech fu dinser,
Comme des diapes, su ch’plafond.
Cha bouche, cha tourne in rond,
Pou ches tiots ch’est du ciné.

Pis j’leu grile des marrons,
Oubliant d’les coper,
Pou miux les faire péter.
Cha sint l’asi dins l’majon !

Dins ch’bac i a pu d’carbon,
In sue d’caud mais ch’n’est rin.
Mi ej sus ichi fin bin,
Aveuc mes tiots garchons.

JMK

A l’coÏète : au calme – Buhaut ou buo – cheminée dépassant du toit - ar’vleux : énervé - Raker : cracher – Asi : brulé, roussi


Ches coulons à DéDé !

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Un coulon
Un dessin ed' coulon (pigeon)

Min mouron i a comminché quint qu’ej devos avoir dich ans. Nou nouvieau visin, i n’allot pos arlander pou mette el broulle dins mes habitutes ed gosse.

Ben vite, André, ch’est comme cha qu’in l’appellot, i a ourdé unne baraque in bos, au mitan ed sin gardin, pou y mette des coulons. El pus biau, is volotte à l’cour, mi qu’j’éto habitué à vir cheux d’pa, déhutter d’ech coulombié pou baler dins l’castrole, ej n’in croïo pos mes z’yux.

A chaque fos qu’j’allo à l’cour, j’attindo « vins tiot, vins ». A’s’t’heure ej sro dalé in cueurant drot d’vant sans m’artourner, surtout qu’in pus i avot comme un raffut, ed chuques alotés dins unne boite in fier! Pa i m’a expliqué qu’ch’étot André,i attirot ses coulons aveuc du maïs pou les faire rintrer.

Pus tard ches jonnes d’el rue is ont compris qu’cha n’sro pus comme dins l’tans, surtout l’diminche matin, jour ed concours pou ches coulonneus; rin qu’dins chele rue, j’in compto chinque! Du cop pus moïen randouiller, ed juer au cherke, incore moins aveuc ches roulemints à biles. Même ches grinds is pouvotte pos juer à l’guise, cha impêchot, so disant, ches coulons ed rintrer… Nous coulonneus is s’étranglotte ed rache in voïant leux champions juer su l’trappe, pos al presse.

Bin sur ches menaces is pleuvotte « J’vas l’dire à tin pa, té l’fais exprès pou nous amarvoïer. Pa trouvot cha un tiot peu exagéré, vos pinsez li qui juot d’el grosse caisse, i disot aveuc un sourire ed coin « ches des nunuts-tatasses, si cha continue in pourra pus péter l’diminche, is d’viendront tartous ébriakes»!

Cha n’impêchot pos nous coulonneus d’porter leux constateurs au sièche, ed chiffler des crasses pintes et d’arvénir avec unne pronne, vir unne bonne dache, quind leux champions is étotte bin placher su l’trappe. Ch’jour là in intindot pos « vins tiot, vins », ches coulons is rintrotte directemint, et tout seu, dins l’trappe!!!

JMK

ourder = monter ( échafaudage ect)
dehutter = sortir
coulombié = pigeonnier
baler = pencher, renverser, basculer
nunut-tatasse = tatillon à l’excès
amarvoïer = faire enrager
ébriake = exalté, un peu fou

Constateur
Le constateur du père ed'nou camarate Mozinpef


Un florilège d'expressions ch'ti

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

une petite devinette surprenante :
fais moi une phrase avec loutte, pete et crotte ??
Y loutent une mazon, in pétent té pas et y crotent ké cha va durer.

petites expressions en rouchis:
Ed main y va faire bio lé bios sozio y sont à perche ;
se disait quand quelqu'un travaillait en haut d'une echelle.

int verra arvénir avec tes gros chabots :
fait moins le malin on verra la tête que tu feras quand tu reviendras de ton épreuve .

Et d'min y va faire tellemin ko k'lé Tchiens y vont braire ed leu pattes.
demain il fera si chaud que les chiens vont pleurer de leur pattes.
tait te ! l'osio yé kéu in bas del branque :
tait toi l'oiseau est tombé en bas de la branche, l'enfant ou la personne s'est endormi.

Ej viend d'vire el zeph y é arpassé balle, et maintenant y é la tout freque .
je viens de voir le Joseph, il s'est bien remis et maintenant il est tout frais.

si m'tante el d'avo in l'appel'ro mon onc :
tu ne penses pas que je vais te croire.

Cha n'allo pas, yéto retindu comme une vaque malade :
il n'allait pas bien il était étalé comme une vache malade

un petit couplet de la chanson Cadet Roussel en chti:

Cadet Roussel a tro mazons ,
Cadet Roussel a tro mazons
ki sont couvertes ed brin d'coulon ,
ki sont couvertes ed brin d'coulon ,
et quint y pleut tout cha ch'demele et ké chul tiète cadet Roussel,
ah ah ah oui vraimin cadet roussel é bon infant.

Fin merci à Laurent Legrand


- page 2 de 8 -