Chblog, le blog chti

Catégorie :

Textes en chti

Fil des billets

Revisitez Alexandre Desrousseaux

dans la catégorie Textes en chti

Mise à jour du billet consacré à Alexandre Desrousseaux (posté en juillet 2005)

Accès au billet en cliquant sur la photo :

Accès au billet Alexandre Desrousseaux


Voila le charbon

dans la catégorie Textes en chti

Coron sous la neige
Photo : Paul Walet.
Issue de l'ouvrage de l'exposition "Carnet de Fond"

Version sonore : Régis




V’là ch’carbon

Tiot v’là ch’carbon, va querre chele brouette amon pépère!
Ej n’attindos qu’cha, rinte service à min père, i arniflot assez d’carbon pindant sin poste.
Pas question d’arlander, ech garte Voltaire i avot pon ker que chés monts d’carbon trinnent dins chelle rue.
I tournot dins ch’coron comme unne mouke su un chuke.
Par timps d’pleufe i m’ arrivot ed prindre unne drache, si sec man ale criot « rinte chi min bradé, té va ramasser l’tienne ».
Après que bazar, chele voyette chétot berdoule et compagnie, m’brouette ale balot dins chés fleurs.
Min père qui parlot pon gramint, là i s’ratrappot « qué dalache, t’as œuvré comme un pourcheau garchon, m’raconte pon des cacoules t’as mal querqué ete brouette ».
Man ale s’in mêlot et ben intindu ch’cat i restot dins l’horloche squ’à l’ brunne »
I fallot cafoter dins ch’flou pou artirer chés gaillettes, i n’avot pon gramint.
Min père comme tous chés mineurs, i n’arménot dins s’musette, ch’maîte d’école i l’savot.
In a eu drot à un problème su l’manque à gagner « d’une grande société telle que les houillères, employeurs de vos parents » tel que mes gins!
M’père quand i a su cha, i m’a dit garchon, té vas dire à t’maite qu’ech su décidé à i canger unne brouette de flou conte unne de gros carbon comme ch’ ti qu’in bale dins s’cafe.
Min père i avot raison, si ch’fu i cauffot pon j’attrapo l’trannette au momint d’faire mes devoirs, du cop j’écrivo comme un manchot et ej n’éto pus l’premier.

Jean Marie KLAVZER

Merci à Jean-Marie Klavzer de nous avoir confié cet émouvant texte de sa composition :

Ce texte est de moi même, il fait partie d'un recueil de souvenirs que j'avais écrit l'an passé, à la demande de mes enfants.
J'ai tout simplement transcrit les textes en chti... c'est tout une époque qu'il est impossible d'oublier.
C'est sans aucun doute cela "SES RACINES".


Arnifler : renifler
Arlander : traîner, lambiner
Ech garte Voltaire : le garde Voltaire
I ovot pon ker : il n'aimait pas
Drache : averse
Voyette : allée
Berdoule : boue
Baler : se renverser
Dalache : désordre
Cacoule : histoire
Ech cat, i est dins ch' l'horloge : une brouille
Cafoter : gratter
Gaillette (gaïtte) : morceau de charbon
Flou : poussière de charbon, combustible pauvre (résultant du lavage du charbon)
Cafe : cave
Trannette : tremblotte (de tranner : trembler)


Madame, Monsieur se disputent.

dans la catégorie Textes en chti

Une dispute

Monsieur et pis Madam’, dins leu joli’ cahute,
A propos d’ deux fos rien i s’ sont caché dispute.
L’homme in rage, i bertonn’ qu’in n’ sert pas l’ déjeuner,
Et Madame all’ l’exite au lieu qué d’ l’apaiser.

Lire la suite...


Lucette et le chat

dans la catégorie Textes en chti

Ch' cat i dormot au solé. In dirot que ch' cat i rit avec es' bouque findue.
I a des bieaux poils raites tout près d' sin nez.
Duch'mint, duch'mint, Mam'zelle Lucette all' ahoupe el moustache blanque.
D'un seul cop, quette cosse groule, griffe et s' sauve.
Ebeuhée, Lucette ravise es' main dù qu'i sont dessinées tros raies rouches et all' s' met à braire.

Le chat dormait au soleil. On dirait que le chat rit avec sa bouche fendue.
Il a de jolis poils raides près de son nez .
Doucement, doucement, Mademoiselle Lucette agrippe la moustache blanche ...
Brusquement, quelque chose grogne, griffe et s'enfuit.
Ahurie, Lucette contemple sa main où sont dessinées trois raies rouges, et elle se met à pleurer.


A. Lichtenberger - La petite soeur de Trott - 1956. (Bibliothèque rouge et or souveraine)


Notre soleil

dans la catégorie Textes en chti

Nou solel

Nous solel, qui es dins l'ciel, pinse à nous pindant chés grandes vacances !

Tâche ed'point oblier not' tiote côte d'Opale pour qu' chés jonnes qui n'vont point sus l' côte d'Azuz seuchent quand même un tiot peu rabistoqués et pour que chés parints euchent aussi leu z'oches récauffés in allant à Gardincourt !



D'après un texte de Guy Dubois


Rabistoqués : réconfortés

Gardincourt : 8 jours dins ch'gardin, 8 jours à l' cour !


page 2 de 2 -