Chblog, le blog chti

Catégorie :

Patois côte d'Opale

Fil des billets

l'ours chez les ch'tis

dans la catégorie Patois côte d'Opale

ours

'j l'ai foutu à l'ours : je l'ai mis dehors, je m'en suis débarassé.

A makér léz ours : aller vite manger. Un patron de pêche envoyait ainsi ses marin à table. Les ours mangent vite mais ils se meuvent lentement. Ainsi les marins étaient-ils priés de manger vite, mais de travailler... vite.

Guett' Madame al a séz ours : se dit en parlant d'une femme qui a ses règles et qui est de mauvaise humeur.

Relevé dans le Patois de la côte de Jean-Pierre Dickès


Une panchie sur la côte

dans la catégorie Patois côte d'Opale

Panchie : ventre, contenu du ventre, ventrée et par et par extension une variété de diarrhée qui frappe les lapins qui mangent l'herbe mouillée.

J'vais min fout' eune panchie : je vais m'en mettre plein le ventre.
I s'mette eune panchie : se dit de celui qui mange à s'en rendre malade.
Arrien d'panchie : une pleine ventrée à s'en faire péter la sous-ventrière.

Relevé dans "Le patois de la côte" de Jean-Perre Dickès.


Vint d'amont

dans la catégorie Patois côte d'Opale

Audresselles

Vint d'amont : vent du nord

Vint d'amont va couquer avec les files d'Auderselles (le vent du nord va coucher avec les filles d'Audresselles) ; quand le vent vient du nord, les petits bateaux ne peuvent pas sortir et les marins passent la nuit près de leurs familles.

D'après Le patois de la côte de Jean Pierre Dickès


Un gros derrière sur la côte d'Opale

dans la catégorie Patois côte d'Opale

chevaux boulonnais

Un cul comm' eune jument d'brasseur.

Se dit de celle qui a un gros derrière (les brasseurs livraient jadis les boissons avec des carrioles tirées par des gros chevaux de race boulonnaise).

Relevé dans Le patois de la côte de Jean-Pierre Dickès.


Tout nouviau, tout biau : www.dicochti.com le dictionnaire des mots familiers chti, recueil des mots de base ch'ti... jamais sans mon ch'ti din CH'NORD !


Le sexe d'une femme en chti

dans la catégorie Patois côte d'Opale

Cochonne

Min canard i peu dev'nir sourd au bruit ed' tés guerlots.

Se répond quand on demande : comment ça va min canard ? Le mot de canard est à la fois trivial et familier. Il désigne le sexe de la femme ; mais aussi un être cher comme un enfant, un ami, ou un conjoint ; la répartie est, si l'on peut dire, en rapport avec l'appellation ; quand du moins il s'agit d'une femme qui la fait et qui par là se fait indifférente aux avances qu'on peut lui faire.

D'après Le patois de la Côte de Jean-Pierre Dickès


- page 2 de 13 -