Chblog, le blog chti

Catégorie :

Patois berckois

Fil des billets

Les gueuques sont des noix de Berck

dans la catégorie Patois berckois

gueuques.png

Ch'est quand on n'a pus d' d'eints qu'on peut minger des gueuques.

Les noix symbolisent le superflu, les plaisirs de la table. Quand on est jeune, on a les possibilités physiques (dents, estomac) d'y goûter, mais pas les moyens de se les payer. Quand on est vieux, c'est l'inverse ; les dents, hélas sont parties !
Extrait de : A l'écoute des berckois de Lucien Tétu

gueuques : noix (berck)


Coureur de jupon berckois

dans la catégorie Patois berckois

affichecerfberck2014.jpg



In boin cou n'est jamais cros.

Le coq reproducteur est tout le contraire d'un chapon lourd et dodu, il reste léger sans graisse superflue. Cette réflexion est appliquée malicieusement à l'homme réputé coureur de jupons.

Lucien Tétu - A l'écoute des berckois.


Laissez faire la nature à Berck

dans la catégorie Patois berckois

queue_tchien.png

A Berck on dit : L'tcheue d'no tchien al a bien v'nue sans y mett' ed pommate.

Il s'agit d'une chose natuelle qui s'est accomplie sans difficulté, d'autant plus facilement que la queue est la partie la plus fine du corps et qu'il est inutile d'intervenir par un moyen quelcoonque.

C'est le conseil suivant : Laissez faire la nature !

D'après Lucien Tétu


Pas de chance pour ce berckois

dans la catégorie Patois berckois

Ch'l'épi 17

Si enn' vaque at tchiroét dins s'poche, i pérdroét coér' ech' bouso !

Pauvre homme ! Il n'a vraiment pas de chance. Sa déveine le poursuit malgré les plus grandes précausions.

A l'écoute des berckois - Lucien Tétu


Chti acteur de sa vie

dans la catégorie Patois berckois

Pêcheur et corbeille à poisson
Pêcheur berckois, et corbeille à poisson ; carte postale ancienne.

Expression en patois berckois :

Is sont lo comm' des cots dins enne man.ne.

Cot : chat
Man.ne : corbeille à poisson

Les chats bien enroulés dans leur panier, sont au chaud et n'en bougent pas. Ainsi les gens, bien tranquilles dans leur coin, laissent les choses suivre leurs cours, et ne font pas d'efforts pour se sortir d'affaire, ou pour améliorer leur sort.

D'après le livre de Lucien Tétu : A l'écoute des berckois.


- page 1 de 23