Chblog, le blog chti

Archives :

mars 2009

I bré, mais sin tchul i rit !

dans la catégorie Picard - Amiénois

Traduction : il pleure mais son cul rit !

Signifie : il pleurniche sans conviction.

D'après : Amassoér - Dictionnaire Picard-Français / Français-Picard - Marie-Madeleine DUQUEF


Cataplasse

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

S'n armèd', ch'est un cataplasse
Avec des p'lures d'naviau.

Jules Mousseron

Cataplasse : cataplasme (bouillie épaisse que l'on applique sur une partie du corps comme agent thérapeutique.)
Naviau : Navet


Dicton chti sur le temps qu'il va faire.

dans la catégorie Dictons, expressions

Brouillard su chés marais, biau temps pou chés varlés,
Brouillard su chés bos, d'l'iau su nos dos.


Dicton entendu à Aubers village du Nord

Le dicton en français
Brouillard sur les marais, beau temps pour les valets de ferme,
Brouillard sur les bois, de l'eau sur notre dos.


Marabout chti

dans la catégorie Chti artésiens

Ech marabout i est such fu, comme l'arwettieu i est su s'tour.

Traduction : Le café est sur le feu comme le guetteur sur sa tour.

Signifie : dans les corons, le café était toujours prêt pour les visiteurs.


Le mot sou ne connait pas la crise.

dans la catégorie Commint qu'in dit ?

I n'd'a intindu pour ses quat' sous.
Je l'ai attrapé vertement.

Tais t'té, fieu, n' viens pas chi cor armett' deux sous.
N'envenime pas la discussion, la dispute.

I 't minke toujours un sou pour faire un sch'lin. (shilling)
Se dit du côté de Boulogne-sur-Mer du tapeur auquel il manque toujours de l'argent.

I'est près d'ses sous.
Il est avare

I'est porté à sous.
Il les aime... ses sous.


Larrons en foire chti

dans la catégorie Dictons, expressions

Bras d'sus, bras d'sous, comme Robin et Marion qui s'in vont al porée.

Bras dessus, bras dessous, comme Robin et Marion qui vont manger un plat de légumes.

Cette expression du cambrésis signifie : d'accord comme des larrons en foire.


Une blague pas chti

dans la catégorie Blagues chti

La blague n'est pas en chti, mais elle est marrante.

Suite à une crise cardiaque, un homme subit une chirurgie à cœur ouvert. Il se réveille après l'opération et se trouve soigné par des sœurs . Comme il retrouvait ses esprits, une sœur lui demanda comment il allait payer ses soins. Elle lui demanda s'il avait une assurance maladie.
Il répondit d'une voix faible :
- ... pas d'assurance maladie.
- Avez-vous de l'argent à la banque ?
Il répond :
- Pas d'argent à la banque.
Elle poursuit :
- Avez-vous un membre de votre famille qui peut vous aider ?
Il dit :
- Je n'ai qu'une sœur, vieille-fille qui est religieuse dans un couvent.
La sœur se fâche et lui dit :
- Les religieuses ne sont pas vieilles-filles, elles sont mariées à Dieu.
Et le patient rétorque alors :
- Envoyez donc la facture à mon beau-frère.

Fin merci à Jean-Paul P.


D'ù qu'is sont ches ués d'Pâques

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

D'ù qu'is sont ches ués d'Pâques Pos cheux, aveuc du plastique ed'dins, qu’ménère Kinder i vint par chintaines ed miyons pou s’mette des miyars dins ses taces. Nan, mi ch’parle ed ches vrais, in vrai chocolat, cheux qu’in mingeot unne fos par an à Pâques, quind ej dis qu’in mingeot,j’devro putôt dire impiffrot.
Pou in arriver là, i fallot des cloques, tous ches jonnes is savotte cha. A ch’t’heure, quind j’rapasse dins min coin, l’mitant d’ches égliches ales sont muïeles et qué’qu’fos décarcassées. Ej peu comprinte pourquo l’mote ch’est d’faire des chèques à ches tiots éfants !
Que plaigi ed busier que l'jour i s'rapprochot, d’atinde el velle ed Pâque ches écalettes d’ches infants t’chœurs, mate d’éte échouis, nous pinrints mettotte des ués dins leux kertins. Tous les cate dogts in arwétiot si n’i avot pos d'nuaches, si ches fleurs n’étotte pos ar’parties dins l’tière.
Aveuc mes soeurs in avot ed l'ouvrache,deus gardins, l'note et chti nous taïons. Rindez-vos compte, l'peu qu'ches fleurs is étotte in avinche i fallot unne coupe d'heures pou s’ar’treuver. I ni avot pos qu'des gros oeufs, i avot auchi unne masse de chukades, des tiotes glennes, des cloques in fondant, ch'est s'qu’ej préféro.
In pouvot vir des éfants dins tous chés courtis, cha houinnot dins tout ch’coron.
Et pis, pou arvénir à ches cloques, non seul'mint is avotte du courache pou faire tout ch'quémin, mais aussi d'l'idée, pace que quind i pluvot, is busiotte à mette ches ués dins tout l'mason.

Jean Marie Klavzer - 2009

Muïeles = muettes - ménère = monsieur – échoui = assourdi – kertin = panier – houinner= crier


ecalle d'oeu

dans la catégorie Dictons, expressions

I n' morra pos dins ch' l'écalle, feute d'ein cop d' bièque.

Il ne mourra pas dans l'écaille, faute d'un coup de bec.

Allusion à la poule qui perce l'écaille de l'oeuf pour libérer le poussin (il ne se laissera pas mourir de faim).

Proverbes contes et poèmes en patois du Cambrésis - Gery Herbert


Ein gros oson

dans la catégorie Dictons, expressions

Ein gros oson i n'invole jiin.mais lon.

Traduction :
Un gros jars de s'envole jamais loin.

Ce dicton cambrésien signifie :
Un jeune homme riche n'a pas besoin d'aller loin pour trouver une épouse.

Proverbes contes et poèmes en patois du Cambrésis - Gery Herbert


Tatoulle

dans la catégorie Chti artésiens

N'oublions pas nou bon coqu'leux
qui battent pour des bistoulles :
i sont tertous au pus heureux
quand leus coqs i s'tatoullent.


Extrait d'une chanson d'Auguste Frémicourt (chansonnier lillois d'avant 1914)

Tatoulle : raclée

Guy Dubois - 2000 mots du patois de chez nous.


D'sus, d'zou et d'zeur

dans la catégorie Commint qu'in dit ?

Ch'cat i est d'su ch' to.
Le chat est sur le toit.

Ch'tchien i est d'zou tape, el mouke all' est d'zeur.
Le chien est sous la table, la mouche est au-dessus.

I est malate comme inne biête : i va du d'zous du d'zeur.
Guy Dubois

D'zous du D'zeur : dessous dessus, chamboulé


Tendresse

dans la catégorie Poèmes chti

Un émouvant poème de Renée Pierre-Lambert de Denain

I est d'jà six heures, v'là l'soir qui quait,
Ch'est l' momint d'alleumer l' quinquet,
Tout i arluit dins m' pétit' cuisine,
Y a plain d'iau caud' dins ein' bassine,
L'infant i est bin amicloté,
Les poul's i z'ont eu leu paté,
A ch't' heure ej' vas pouvoir m'assir,
Y a des quauchett's à rassarssir.
I fait chi bon, cha sint l' fricot,
Y a du mouton aux z'haricots.
Ch'est l' pus biau momint dé l' journée,
Cha m' fait drôl', j' sus tout' artournée,
J'ai des catouilleux dins tout l' corps,
Ch'est com' si qué fréquentos cor.
Jé l' rattinds com' ein' amoureus' ;
Sitôt qu'i arrif', j'é m' sins heureus'.
I dit si bin : Bonjour tiot' quette
In m' faisant des bais' à bouquette.
Vous n' pinsez point qu' pou un ménach',
Ch'est biau, après dix ans d' mariach' ?

Renée Pierre-Lambert née en 1903, denaisienne, publia en 1957 un émouvant recueil de 48 pages "Ti et mi".


Ingratitude

dans la catégorie Chti artésiens

Morcieu einvalè 'l-o p'us d'goût !

Morceau avalé n'a plus de goût !

Signifie : on fait peut de cas des morceaux avalés.

Amassoér - Dictionnaire Picard-Français / Français-Picard - Marie-Madeleine DUQUEF


André Hecquet

dans la catégorie Chti toujours

"André Hecquet était un homme généreux et un homme de foi. L'émotion qu'il portait dans sa voix lorsqu'il déclamait ses poèmes bouleversait souvent son auditoire. Par exemple lorsqu'il évoque la mort, à venir de sa mère." Augustin Visieux

Quand ell' freum'ra ses yeux, qué cha seuche au printemps,
Quand Avril sim.m' des fleurs et rind l' tierr' pus légère ;
L' printemps qu'i a vu cloer un homme edvant s'manman,
I donne au pauver' mond' du rêve et dé l' leumière.
André Hecquet

André Hecquet est né en 1932 et décédé accidentellement en novembre 1980. Il était chimiste à la Centrale minière de Violaines, arrivant à vélomoteur sur son lieu de travail, il fut fauché par une voiture.


Quand elle fermera ses yeux, que cela soit au printemps,
Quand Avril sème des fleurs et rend la terre plus légère ;
Le printemps qui a vu clouer un homme devant sa maman,
Il donne au pauvre monde du rêve et de la lumière.


Pinse-y-pon

dans la catégorie Chti artésiens

Pinse-y-pon, prind tés gouttes, bloke eune reule et cope à travers.

N'y pense pas , prend tes gouttes, bloque une roue et coupe dedans.

Se dit de celui qui ressase toujours ses peines.

Le patois de la côte d'Opale - Jean Pierre Dickès


Paltot

dans la catégorie Chti artésiens

El'matin in n'indure incor sin paltot.

Le matin on supporte de encore de porter sa veste.


Cache ta joie

dans la catégorie Chti artésiens

I passent leu dimanche à godaïer et i braitten't sus leu tartine tout l'semaine.

Godaïer : gaspiller
Braittent : du verbe braire (pleurer).

Guy Dubois


Dicton de Cambrésien

dans la catégorie Dictons, expressions

Quind i n'a del palle, in peut faire du fien.

Traduction :
Lorsqu'il y a de la paille on peut faire du fumier.

Ce dicton veut dire :
On ne fait rien avec rien.

Gery Herbert - Proverbes contes et poèmes en patois du Cambrésis.


Caquin

dans la catégorie Mots d'amour

Viens chi, m' pétit caquin.

Viens ici, mon petit enfant, ma petite poupée (terme affectueux).

Caquin correspond au quinquin lillois

Caquin comme quinquin doit venir du néerlandais kindeke : jeune enfant, poupon.

D'après : Le livre du Rouchi (patois valenciennois) - Jean Dauby


Faire l'amour en chti

dans la catégorie Mots d'amour

Tant qu' vous êt's jonn's, faut vous minger d' carresses :
V'là vrai moumint d' croquer l' pun d' capindu.
Jules Mousseron.

Capindu : sorte de pomme, reinette plate.
Croquer l' pun d' capindu : faire l'amour.

Tant que vous êtes jeunes, faut vous manger de caresses :
Voilà je vrai moment pour faire l'amour.


buquer

dans la catégorie Dictons, expressions

Quint in buque deux fos al même indrot, cha fait eine boche.

Quand on frappe deux fois au même endroit, ça fait une bosse.

Signifie :

A force de provoquer les gens on se fait des ennemis.


Alloter

dans la catégorie Dictons, expressions

Alle a toudis un fier qui cloque (boite) et l'aut' qu'i allotte (branle).

Cette expression signifie qu'elle est de santé délicate.


L’ pétite file au nom d’ tchien

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Par Bertrand cocq

Mi , ch’est pon fort étonnant, j’ ai grandi , j’ ai vite pris trop d’ plache à lu mason , ils s’ y attindotent pas…alors i m’ont laichée sur l’ bord d’ l’ autoroute.
Pas abandonnée , nan , i s’ sont séparés d’ mi , comme i dijent à ches tiots.

Mais eusses ?...j’ les comprinds pon .

I sont curieux ches gins là…mi j’ évite soigneusemint ches camions et eusses , i les milent , i z’ attintent après , i les éspèrent !

I veutent des papiers ?

Mi , in me les a donnés sans arien m’ deminder , quand j’ sus vénue au monte. On m’a inscrite sur le « L.O. F » , l’ life des origines françaises . J’ sais pon chu que ch’est mais j’ cros que ch’est bien. On m’ a donné un nom comme ches gins d’ la haute : « RAJA du domaine des Dunes »…ch’est curieux pour un nom d’ tchien nan ?...surtout pour un lévrier Afghan .

Pour à s’ t’ heure , j’ séros putôt : « RAJA de l’ aire de repos de Norrent-Fontes » .

Un jour , je m’ sus glichée par in d’ sous du grillache et j’ sus allée les vire , in faijant bien attintion.
I sont pas mécants , i s’ laichent approcher facilemint.
Eune pétite file m’a donné un morcieau d’ sin biscuit qui étot keu à terre pis alle m’ a caressée , tout duchemint , in m’ dijant des affaires que j’comprénos pas.
Après , s’ maman alle l’a appelée . L’ pétite file alle s’appelot RAJA , elle aussi.
Donner un nom d’ tchien à s’ n’éfant…i faut ête rudemint désespérée !. I sont curieux ches gins là !

L’ pétite alle est arpartie dins s’ baraque d’ carton et d’ plastique . Ch’est comme eune grande niche à tchiens, avec des couvertures. Pis s’ maman alle a canté eune canchon triste, pis elle a pus rien dit.

Avint hier d’autes tchiens sont vénus d’ bonne heure au matin mais RAJA alle les a pas caressés , i moutrotent leurs longs dints . Alle s’a sauvée.

Alle a pas trouvé l’ tro dins l’ grillache , pis d’ toutes manières, alle aurot pas réussi à s’ i intiquer , ch’ est un tro pour des tchiens , pas un tro pour eune pétite file…même avec un nom d’ tchien.

Les tchiens i sont vénus m’ vire mais i n’ont pas non pus trouvé ch’ tro dins ch’ grillache , heureusemint pour mi . I n’ n’a un qui avot eune poupée d’ loque dins s’ gueule. Au moins ch’ ti là i n’ aboyot pas .

Tout a brûlé : l’ baraque in carton et in plastique , les grands sacs rayés , les lifes et les cahiers , les couvertures et l’ poupée d’ loques . I restot pus rien.

Ch’ matin , eun campine-car s’est arrêté sur l’aire d’ arpos, tout près de m’ muchette. J’ ai pon bougé.
Des gins sont déchindus in parlant bien fort mais j’ comprénos pas chu qui dijettent.
Décidémint, j’ai du mau à comprinte ches gins du bord d’ l’ autoroute !.

I z’ont déployé eune tape et des cayelles et i ont fait cauffer du thé qu’i z’ont bu in s’ brûlant les loupes. L’ pétite file qui les accompagnot alle m’a vu et alle a crié. Ses parints sont vénus et m’ ont donné des gâtieaux . I a un mot que j’ ai compris, ch’ est « Pudding » . Ch’est pas mauvais mais cha donne soif, alors i m’ont versé de l’ ieau dins un bol par terre dins l’ campine-car.

L’porte alle s’a arfermée d’ un cop et i z’ont arpris la route. J’ cros que j’ai trouvé eune nouvelle famile !. Dins eune paire d’heure j’ sérai in Ingleterre.

L’ pétite file alle cante intre ses parints par devint , dins l’ campine-car.

Par l’ carreau , un pétit peu plus loin sur l’ bord d’ l’ autoroute , d’l’ aute côté du grillache, j’ai vu eune pétite file avec un nom d’ tchien . Alle sortot de s’ baraque in carton et in plastique avec eune poupée d’ loque dins ses mains.

Bertrand cocq


Dicton chti chasseur

dans la catégorie Dictons, expressions

Au passage ch'est des écoliers
Au rapassage ch'est des procureux.


IL s'agit ici de la chasse à la hutte. Le gibier migrateur qui descend vers le Sud est surtout composé de jeunes oiseaux inexpérimentés qui cèdent aux cris des "appelants' et se posent. Au retour, "rapassache", instruits, (procureux), ils ont le souvenir des coups de fusil reçus et ne cèdent plus au "cri' d'appel. Procureur évoque le magistrat qui connaît les lois.

A l'écoute des berckois - Dictons et Proverbe - Sobriquets - Lucien Tétu.


Chier dans son assiette.

dans la catégorie Picard - Amiénois

A tchiroét dains s'gatte qu'i diroét qu'ch'est dé l'tarte !

Traduction : elle chierait dans son assiette qu'il dirait que c'est de la tarte !

Signifie : l'amour est aveugle.

Amassoér - Dictionnaire Picard-Français / Français-Picard - Marie-Madeleine DUQUEF


Le mariage de Violette

dans la catégorie Chti Lillois

V'là que l' garchon-d'honneur, Bâtisse,
Passe d'zous l' table et va douch'mint,
Inl'ver guertier !

Desrousseaux Le mariage de Violette

Guertier : jarretière


Vieux dicton Lillois

dans la catégorie Dictons, expressions

Un pot d' fier aveiné vaut mieux qu'un nué.

Aveiné : usé
Nué : neuf

Le dicton fait sans doute référence à la maturité, l'expérience.


in-ne jon-ne pouillette ou in viux pépé

dans la catégorie Dictons, expressions

Chés prix ch'est eslon ! Por in-ne jon-ne pouillette ou in viux pépé, ch'est point pérel du toute !
Les prix c'est selon (les clients) ! Pour une jeune poulette ou un vieux pépé, ce n'est pas pareil du tout !

Amassoér - Dictionnaire Picard-Français / Français-Picard - Marie-Madeleine DUQUEF


ch' pouiller

dans la catégorie Patois de Cambrai

I est bin timps ed freumer ch' pouiller, quind ch' fissiau i est déjà débuqué.
Il est bien temps de de fermer le poulailler, quand le furet est déjà parti.
Il est inutile de surveiller sa femme, quand l'amant est déjà sorti.

Gery Herbert - Patois du Cambrésis


Raviseus et aidieus

dans la catégorie Chti artésiens

I a chi pu d'raviseus qu'i n'a d'aidieus.

Traduction :
Il y a ici plus de spectateurs qu'il n'y a d'aides.

Signifie : C'est toujours les mêmes qui font les corvées.

Gery Herbert - Proverbes contes et poêmes en patois du Cambrésis.

Fin merci à Kimberlotte, le Cambrésis fait son entrée officielle sur ch'blog - El kimberlotte - Hymne au pays natal...


La farce du buhaut

dans la catégorie Patois calaisien

Forgeron
Forgeron d'vint s'forge ; s' sut infunquaie dins l'boutique !

Le buhaut, c'est la partie de la cheminée qui se trouve au-dessus du toit.
Dans nos commune rurales, au maison sans étage, le "buhaut" joue un rôle très important.
D'un simple coup d'oeil, par exemple, on sait si : "Marie alle est à s'mason... sin buhaut y funque !"
De même que la densité ou la couleur de la fumée font dire, à coup sûr :
"Ch'est s'cuisinière à carbon qu'alle marche ou Alle a alleumaie sin fu d'bos" (l'âtre).

Nous avons souvenance (et pour cause) d'une "farce du buhaut" que nous avions faite au vieux forgeron du village (farceur également) en compagnie de quelques "galoubis" de notre âge :

La cheminée de la forge s'élevait à peine au-dessus de la toiture basse, que l'un d'entre-nous eut vite fait d'escalader pour poser une vitre, à plat, au sommet du rectangle de briques.
C'était par un bel après-midi d'été, aucune perturbation atmosphérique ne pouvait donc justifier la présence de l'épais nuage de fumée bleutée, dans lequel se débattait notre "victime".
On la vit sortir précipitamment pour appeler "sa vieille" (c'est le nom que notre homme employait)

- Quo qu'y a ? Ben mon Diu, t'as les larmes aux yux !
- L'quéminaie alle est bouchée !
- Non, j'ai argardaie, on vot l'jour à travers !
- Ben cha alors, ch'est cor plus fort ! et...


nous n'avons pas écouté la suite... mais le lendemain, la vitre avait disparue...
Nous n'avons plus jamais entendu parler de cette "histoire de buhaut", car un farceur n'avoue pas qu'il a été farcé.

Tit Louis - alias André Balle.


La Saint-Aubin chez les ch'tis

dans la catégorie Dictons, expressions

Qu'in in n'a del' pleufe al' Saint-Aubin, l'iau est plus kère qu'ech'vin.

Quand il pleut à la Saint-Aubin, l'eau est plus chère que le vin.


Les anciens Ch'tis

dans la catégorie Blagues chti

Dans le cadre de fouilles dans le sous-sol russe jusqu'à 100m de profondeur, les scientifiques russes ont trouvé des vestiges de fil de cuivre qui datait d'environ 1000 ans. Par provocation les Russes en ont conclu publiquement que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 1000 ans d'un réseau de téléphone en fil de cuivre.

Les Américains, pour faire bonne mesure, ont également procédé à des fouilles dans leur sous-sol jusqu'à une profondeur de 200m. Ils y ont trouvé des restes de fibre de verre. Il s'est avéré qu'elles avaient environ 2000 ans. Les Américains en ont conclu que leurs ancêtres disposaient déjà il y a 2000 ans d'un réseau de fibre de verre numérique. Et cela, 1000 ans avant les Russes !

Une semaine plus tard, à Mons-en-Pévèle, dans le Nord, on a publié le communiqué suivant : "Suite à des fouilles dans le sous-sol du Pas-Roland, jusqu'à une profondeur de 500m, les scientifiques ch'tis n'ont rien trouvé du tout"... Ils en conclurent que les Anciens Ch'tis disposaient déjà il y a 5000 ans d'un réseau Wifi.

Ce n'est qu'un peu plus tard que Dieu inventa la bière, le Picon et le Genièvre afin d'éviter que les Ch'tis ne deviennent les maîtres du monde...

Provenance : blague reçu par email, internaute inconnu !


Les jours rallongent chez les chtimis !

dans la catégorie Chti Lillois

A Sainte Luche, saut d'unne puche, à Noë, saut d'un é, à Nouvel An, saut d'un ran.

Traduction :

A la Sainte-Luce, saut d'une puce, à Noël, saut d'une abeille, au Nouvel An, saut d'un bélier : voilà comment les jours rallongent...


Le "Chtimi" de poche - Alain dawson


Paris et les chtis

dans la catégorie Chti artésiens

Paris a grammint d' monumints des musées, des théatres : chacun y trouve ed'l'amusemint, y n'a pour toutes les classes.

Frémicourt.

2000 mots du patois de chez nous - Guy Dubois