Chblog, le blog chti

Archives :

novembre 2008

La mort ed' Tir' Fond

dans la catégorie Chti Lillois

Quand il est mort, l' brav' Tir'-Fond Philogomme,
S' femme, désolé d' perdre un homm' si vaillant,
Su l' grêl' cercueil où Tir'-Font f'sot l' long somme,
A grands cops d' poing, all' buquot in criant :

"A r'voir, Tir'Fond ! a r'voir ! un si bon homme !
Dûss' que t'in vas ? M' biau ! Mi qué j' t'aimos tant,
Té peux r'vénir, Tir'-Fond, comm' té m' laiss', comme
Té m'artrouv'ras, quand cha s'rot dins vingt ans !"

Su l' boite ed bos, s' poing résonn', lamintape,
Jusqu'au mommint qu' Philogomme, el pauv' diape,
Quittot s' maison pour el gardin grinn'-dints.

Trois mos après cheull' douleur tant prouvée,
L'femm' Tir'-Fond qui s'étot sans dout' trompé
Ténot ménache avec Zant' Muscadin.

La terre des galibots (1923)

Jules Mousseron

El gardin grinn'-dints : le cimetière (le jardin grandes dents)
Buquot (buquer) : tapait
Su l' boîte ed' bos : le cercueil


Contacter Chti Robert

dans la catégorie Chti video

Question : comment faire pour avoir le cd musique noel en ch'ti?

Grand défenseur de la langue picarde, Ch'ti depuis toujours, il chante bien le Nord et bouge bien, normal pour cet ancien professeur d'éducation physique au collège de Marcq.

Les paroles de Noël en chti cliques : ICHI

Pour le contacter et acheter ses cd ou pour faire un gala : 06 75 76 45 50


Vidéo Chti Robert - Petit quinquin


Ch'porion

dans la catégorie Aide

Celui que l'on appelle ici CH'PORION est en fait un programme antispam, il a des inconvénients, il place parfois vos commentaires dans une liste d'attente, mais il nous épargne les messages des marchands de pilules miracles !

Spamplemousse 0.1.8

Plugin Spamplemousse Antispam

Informations générales

Blocage des spams par une liste de mots clés interdits et par l'usage de DNSBL* (listes noires d'adresses ip distribuées sur internet).

* Le DNS Black Listing (DNSBL) est une méthode permettant de consulter une liste noire d'émetteurs de courrier électronique en utilisant le protocole DNS. Le nom DNS Black Listing vient de l'expression anglaise black list qui signifie liste noire. Le DNS Black Listing est utilisé en sécurité informatique pour identifier et filtrer le pourriel (spam) ou l'hameçonnage (phishing).
Source Wikipédia


Enfer-les-Mines

dans la catégorie Chti artésiens

Charade à ceux qui vont mourir Égypte noire
Sans Pharaon qu'on puisse implorer à genoux
Profil terrible de la guerre où sommes-nous
Terrils terrils ô pyramides sans mémoire

Est-ce Hénin-Liétard ou Noyelles-Godault
Courrières-les-Morts Montigny-en-Gohelle
Noms de grisou Puits de fureur Terres cruelles
Qui portent çà et là des veuves sur leurs dos

L'accordéon s'est tu dans le pays des mines
Sans l'alcool de l'oubli le café n'est pas bon
La colère a le goût sauvage du charbon
Te souviens-tu des yeux immenses des gamines

Adieu disent-ils les mineurs dépossédés
Adieu disent-ils et dans le coeur du silence
Un mouchoir de feu leur répond Adieu C'est Lens
Où des joueurs de fer ont renversé leurs dès

Etait-ce ici qu'ils ont vécu Dans ce désert
Ni le lit de l'amour dans le logis mesquin
Ni l'ombre que berçait l'air du Petit Quinquin
Rien n'est à eux ni le travail ni la misère

Ils s'en iront puisqu'on les chasse ils s'en iront
C'est fini les enfants qu'on lave à la fontaine
Tandis que chante sous un ciel tissé d'antennes
La radio des bricoleurs dans les corons

Ils n'iront plus le soir danser à la ducasse
L'anthracite s'éteint aux pores de leur peau
Ils n'allumeront plus la lampe à leur chapeau
Ils s'en iront Ils s'en iront puisqu'on les chasse

Les toits se sont assis sur le sol sans façon
Qui marche en plein milieu des étoiles brisées
Des fuyards jurent à mi-voix Une fusée
Promène dans la nuit sa muette chanson

Louis Aragon

Dommage qui n'écrivot pas in ch'ti...


L'zhivers du timps passé

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Mons en Pevele sous la neige

Quind in étot gosses, quèques années aprés guerre,
Ch'étot incore eune époque, ou yavot d'bons hivers.
Au matin in s'levant, el première chose qu'in faisot,
Ch'étot d'aller raviser à travers ech carreau.
Si par nuit, yavot neigé, et par d'sus un cop d'gel,
In étot fin bénache, in étot in foufelle!
In déjeunot vite fait, d'un bol ed Banania,
Pour pouvoir avoir caud, et affronter ch'verglas.
In étot bins vétus, d'eune grosse canadienne,
D'eune bonne paire ed mouffes, et d'un cache col in laine
A nos pieds, dins les bottes, y fallot qu'in y mette,
Des s'melles ed mouton, et deux paires ed cauchettes.
Un bonnet à pompon, pour avor caud à s'tiète,
Et in étot parés, pour aller faire la fiête.
In étot toudis dehors, même par timps ed grind frod,
Et tant pis si in avot, el pinson à ses dots.
Quind in rintrot au soir, in étot lessivés,
Nul besoin ed berceuse, avint d'aller couquer!
In terzallot ed frod, rouches comme des tomates,
Cha nous rindot costauds, in étot pos malates.
In étot pos infermés, comme chés jônes d'achteure,
Avec el cul collé derrière l'ordinateur.
Aujourd'hui, quind y qué tros flocons, queule affaire!
Chés gins y sav'tent pus, chouque ch'est qu'un bon hiver!

Jean-Paul Benoit alias Mozinpef su ch'blog

Mons en pevele
Mons-en-Pévèle sous la neige

Eh hop, me voilà, petit entrain d'allumer la lumière de dehors pour regarder si la neige tombe.
Merci à toi, merci à vous de raviver nos souvenirs avec vos écrits.
Régis


Belle enguelade

dans la catégorie Gros-mots, jurons

carte postale ancienne
Un couple se dispute sur la lune.

La belle enguelade fait suite à La belle chanson d'amour, ch'est pas toudis comme cha in pays chti, heureusemint !

PINAQUE.

Hé, niqu’doulle, abrandoulle, arsoulle,
Affligé, arbraqué, boeutier,
Grand dépindeux d’andoules, maboule,
Echerv’l é, déloqu’té, nasier.

Refrain
Ej’ m’artiens pour pas t’fout’ à l’huche,
Brûler tes fouffes, s’couer tes puches,
Ma pinse, quo qu’ j’ai fait au Bon Diu,
Pour m’ farcir un parel crignu.


Agosil, grande pindrille, glaine fraîque,
Toudis mate, malapatte, bafiou,
Tit faijeux, brichodeux, glou-bec,
Viell’cornalle, grand’intalle, brayou.

Buveux d’pintes, ébranqué, chiqueux,
Sacré fate, viux laizou, cahou,
Innochint, jonne codin, léqueux,
Jus d’lavette, cach’l’imbroulle, grognou.

Bertonneux, manoqueux, loqu’teux,
Berloquard, batillard, goujar,
Maiguerlot, tiête d’hallot, fouf’teux,
Clique à z’oches, tiote nonoche, drissard.

Guy Dubois

Carte postale ancienne
La lune sent venir l'enguelade !

J'compte sur tizautes pour traduire ché mots d'osiaux qui jettent al'figure.


CH’TERRIL VERT

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

à coté de m'maison y avot un motié d'ancien terril arcouvert
d'hierpe ch’étot not' coin in l'appelot ch'terril vert.
que d'z'heures in a passé à juer aux soldats à la guerre
aux indiens ou aux cascadeurs ed'l'infer

in déquindot l'pente à toutes berzingues sur nos velos
in atterrichot dins ch'camps in bas pis in armontot
in construisot des cabanes avec des bouts ed'bos
in s’muchot d'dins pour finquer des P4 quand in n'avot

après in machot des chickleys à l'minthe
pour dire ed'camoufler l'odeur de ch'toubac
pasqu'y fallot pas que m'mère al le sinte
in arot pris eune bonnes paire ed'claques

a ch't'heure que j'sus devenu grand
cha m'dis pus rien du tout d'finquer
j'trouveros cha plutôt dégoutant
même chelles qui z'ont bouts dorés.

BIERLAIR René dit Cartouche


Viel adage paysan chti

dans la catégorie Chti artésiens

A mon de z'autes, minge à t'fain...
à t'mason, ...prive-te... !


Chez les autres mange à ta fin, chez toi, prive toi !
Viel adage paysan.

Livre de José Ambre


Ouvrot

dans la catégorie Patois calaisien

Vieux vélo fleuri
Chambres d'hôte - La Petite Cousine - 1 Place verte 62170 - CAMPIGNEULLES-LES GRANDES

Ce mot patois est très ancien, il était employé pour désigner tout ce qui sert à ouvrir les objets à couvercle ou les portes, voire les bouteilles.

Exemples :

J'mingeros bin eune sardine mais j'ai pon d'ouvrot pour eum' boite.
T'accroches un os (ou un oche) aveuc eune fichelle à l'ouvrot d'tin gardin pour pon l'perdre.


Il s'agit ici de clés, bien évidemment. Celle de la boite de sardines et celle du cadenas qui assure la fermeture de la barrière du jardin.
Cettte clé, généralement de petite taille, est souvent liée à une rondelle d'os de forme cylindrique.

Si c'est patois... - Tit Louis alias André BALLE.


La femme d'a côté, quartier Saint-Leu

dans la catégorie Picard - Amiénois

Camping car en mauvaise postrure
Camping-car en stationnement original dans le quartier Saint-Leu - Amiens

Crédit photo : Fabrice Delattre

"Au premier plan c'est l'affiche de mon activité car je suis batelier à Saint Leu à Amiens."


Phrase picarde du jour (parler du quartier Saint-Leu) :

El fenme d'à coeuté, ch'est point grand-cose ! Vos-y point, a t'amidol'roét. Pis mi j'té l'dis : faoés bien einteintion, ch'est mis ti qu'a vut, ch'est t'n argeint !

La femme d'à côté, ce n'est pas grand-chose ! N'y va pas, elle t'enjôlerait. Et moi je te le dis : fais bien attention, ce n'est pas toi qu'elle veut, c'est ton argent !

Amassoér - Dictionnaire Picard-Français / Français-Picard - Marie-Madeleine DUQUEF


L'VEUVE

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Avec eune racourche et eune gayette
un bout d'papier et des équettes
al rallume sin fourneau
pour récauffer s'vielle piau

depuis qu'sin vieux y est parti
vire si y'avot des fosses au paradis
al s'innuie et al a toudis frod
al a même pus l'gout d'finir sin tricot

al trouve ches jours gramint plus longs
al vot pus souvint sin garchon
li aussi a ch't'heure y'est parti
y a trouver ed'l'ouvrache à Paris
al tijonne ech'feu pour l'raviver
et rajoute un séau d'carbon
in arserrant sin vieux gilet
al vient d'avoir un tchiot frisson

al s'assit dins sin canapé
et récauffée al ferme ses yeux
derrière ses paupières framées
d'un cop al arvot sin bon vieux

alors comme un bonheur artrouvé
al le sint comme a coté d'elle
al le cajole et l'y promets
d'bientôt l'arjoinde au ciel

BIERLAIR René dit Cartouche

Comme René, partagez avec nous vos textes en chti.


Humour noir en pays chti

dans la catégorie Chti artésiens

Photo de cavalières
2 cavalières en baie d'Authie - Berck-Plage

In baudet périt toudis pa les pattes. (Expression de Tourcoing, Roubais, Haut-Artois)

Un baudet périt toujours par les pattes.

Humour noir et auto-dérision entre camarades : de quelqu'un qui est malade des jambes ou blessé.

Jean-Dauby


Dicton à prendre avec des pincettes.

dans la catégorie Dictons, expressions

Carte humoristique

In n'devient point cras à léquer les murs.

On ne devient pas gras à lécher les murs ; c'est à dire qu'on est pas gros pour rien.

Eh bien si ! Parfois des troubles du métabolisme entre autre, viennent contredire ce vieux dicton.


Des gauffes al'cassonate

dans la catégorie Recette chti

Photo de gauffres

Des gaufres à la cassonade
Des gauffes al'cassonate

Cha t’prindra pour préparer : 30 mn, te dos laicher arposer ch’el’ pate 2 heures in tout, ch’est pas dur du tout et ch’est trop bon !

I t’faut :
500 g de fareine
125 g de burre
200 g de burre mou
3 oeus
200 ml de lait
30 g de chuqu' in poud
1 sachet de chuqu' vanillé
1 sachet de levure de boulanger (ou de levure fraîche)
500 g cassonate (vergoise blonde)

Pou mette dins l'pate :
Te qu'minches par touiller insenne el' levure et 3 cuillières à soupe ed' lait.
Te fais fonte ech'beurre (125 g).

ch'el' pate :
Te prinds un saladier, ed' dins te fais un tro dins fareine et te balles là dins : oeus ed glenne battus in ommelette, chuq in poud et vanillé, ch'burre fondu et ch'lait, te toulle et qu'in l'pate est bin lisse et homogène, t'arcouves d'in torchon et te l'laisse s'arposer 1 heure.

Chucrat' du milieu :
Toulle chés 200 g ed burre mou evec d'el cassonate et te laiche su l'coté.
Té peux rajouter 4 cuillèr' à l' soup de rhum tout in touillant ; comme té veux.

Cha vient bon :
Te fait des tiotes boules avec ch'el' pate et te les laiche su l'coté pindint 1 heure.

Te fais kauffer tin gaufrier et te mets tes boules ed'dins ! (2 mn inviron).

Quand ch'est cuit, te les ouves in deux et bourre ed'dins el'chucrat ; te s'arferme ; pas b'soin bièffer et d'attinte el momint du dessert pour t'régaler, ch't'in plaiji qu'tes point là d'oblier.


Un amateur ed cats

dans la catégorie Poèmes chti

Photo d'un chat
Un chat allongé sur le sable dans le Platier d'Oye

Et maît d'école i fzot unn' leçon su les cats.
Cha fzot rêver l' Néness, un ptit fieu d' tiss Gaïette.

Mais i faut qué j' vous diss' pour vous comprinde ess cas,
Qué l' gamin tot natif ed Freinn'... Sans vouloir ête
Médisant, in applot les Freinniots, dins l' vieux temps,
Les "Mingeux d' cats"... Adonc no maîte
Il espliquot à les infants
Qu' les cats comportt' des raç' nombreuses :

Lire la suite...


Nunu ou nunnut

dans la catégorie Chti Lillois

Et l'soir i compt' doube à doupe...
Avez vous connu
Un homme' si nunu ?


Desrousseaux

Doube : petite monnaie
Nunu : minutieux, qui fait des petits comptes ; se dit nunnut en artois.


Ch'ti diaporama

dans la catégorie Chti artésiens

Un ch'ti diaporama de la côte d'Opale.

450 photos de la côte d'Opale rin qu'pour ti à raviser sin modération.

Pour l'vire buques su photo :

Entrée du port de Boulogne


Acrapé

dans la catégorie Divers

"Tu n'es pas honteux de rentrer acrapé, comme ça." se dit dans les Flandres.

L'Artois dit plutôt crapé, le Boulonnais crapi.

Dans l'ancien picard crape "saleté", de l'ancien francique skapon "ratisser".

Le parler du Nord Pas-de-Calais - Dictionnaire régional de Fernand Carton et Denise Poulet.


Ch'ti généreux

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Prier o bin donner du sien, ch'est deux.

Il est plutôt facile d'inciter à la charité plutôt qu'être soit-même généreux.

Le livre du Rouchi - Jean Dauby


Le vin de messe

dans la catégorie Chti artésiens



J'dis pon 'l Messe, mais 'j boiros bin 'l vin.

Je ne dis pas la messe, mais j'en boirais bien le vin.

Façon déguisée de se faire payer un coup.

D'après Le patois de la côte d'Opale - Jean Pierre Dickès


Ca rime.

dans la catégorie Chti artésiens

I qué des gouttes. Quind i quérra des verres in buvra la goutte.

Querre ou quaire : tomber


EUNE TCHIOTE CANCHON

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

EUNE TCHIOTE CANCHON
(Sur l’air du plat pays)

Pour faire eune tchiot canchon
Y faut gramint busier
User autant d’crayons
Que d’feules ed’papier
Faut trouver des biaux mots
Et pis les faire rimer
Parler d’ché tchiots moniaux
Qui sav’tent bien chiffler
Même dins eune gayole
Les intinde canter
L’air d’la carmegnole
Ou les corons d’Bachelet
Cha, cha s’appelle composer

BIERLAIR René dit Cartouche


I vos rin.

dans la catégorie Chti artésiens

Trinte-six leunettes l' nez dessus i n'y vot qu' du fu.

Leunettes : lunettes


Lari

dans la catégorie Chti Lillois

Quand j'étos jeun' fillette
Ah qu' j'avos du plaisi,
Je n' pinsos qu'à m' toilette,
A l'amour, au lari.


Desrousseaux (La femme du pérruquier)

Lari : Joie bruyante, plaisir


Racine : le ch'timi pur jus

dans la catégorie ch'tit'école

RACINE, Athalie (1691) : Le "songe d'Athalie" (Acte II, scène 5)

Le sujet est emprunté à un épisode de la Bible ; la pièce se déroule dans le temple de Jérusalem, au VIII° s. avant Jésus-Christ. Athalie, la reine de Juda, a fait massacrer les descendants royaux. Mais son petit-fils, Joas a été sauvé par le grand prêtre, Joad, et vit caché au temple sous un faux nom. Athalie vient au temple, poussée par un instinct obscur et par un rêve troublant qu'elle raconte à ses fidèles (Mathan, un prêtre de Baal, et Abner, un officier) : sa défunte mère, la reine Jézabel, lui est apparue en songe, lui tenant de bien inquiétants propos :

v. 490
Ch’étot eun’ nuit toute noirte, qui f’seot noir à faire peur ;
Eum’ mère, eul’ Jezabel, alle s’a montrée d’vant mi
Comme eul’jour qu’alle est morte, avec ches biaux habits...
Mêm’ qu’elle aveot encor’ mis ch’figure in couleurs
Du bleu et pis du rouge collé sur sin visache,
495
Car vous compreneot bien qu’ell’ n’avoueot point chin’ âche.
« Trimbl’, eum’ fil’, qu’all’ a dit ! Ouais, t’es ben l’fil de t’mère ;
Eul’méchint Dieu des Juifs, y va t’ faire des misères.
Et ch’ te plains ben d’êt’ queue din ches mains erdoutapes,
Fil’ ! » Après aveoir dit ches mots épouvintapes,
500
V’là que d’ seure min puchier sin faintôm’ y s’abaiche...
Mi, j'y tindeo les bras, comm’ pour li faire eun’baiche ;
Mais j’aveos pu trouvé qu’eun’ affreuss’ ratatoule
D’os et pis d’morchiaux d’ viand’, tous trainés din l’berdoule,
Des bras et pis des gambes, des morchiaux tout pleins d’sang
505
Qu’des kiens tout dévorant s’disputotent en criant.

Vous ferez un commentaire de cet admirable texte de Racine en 3 § : vous étudierez l'art du récit (énonciation, cadre spatio-temporel...) ; puis vous mettrez en évidence l'emploi du registre tragique, et enfin la vision fantastique (et pleine d'horreur) de la reine. Vous aurez soin d'employer (si possible) la même langue que Racine : le ch'timi pur jus !!!

Cathy la Ch'ti

Précisions apportées par Cathy dans les commentaires et repris ici :

Bonjour à tous !

il faut vous dire d'abord que je ne suis pas l'auteur de cette traduction de Racine en Ch'ti : c'est un collègue, Bernard Théry (retraité depuis) qui l'a faite. Je l'ai juste "toilettée" un peu.

J'ai donné ce "devoir" à faire, d'un air très sérieux, à mes élèves de 1ère L, le 1er avril 2008 !!! ... (je suis prof de français en lycée… en région parisienne). Ils ont tous commencé à travailler avec zèle, mais au bout de quelques minutes, j'ai vu les mines s'allonger ... Puis les questions, timides au début, ont fusé :
" Madame, euh… on ne comprend pas bien le texte… - Oui, c'est normal ; Racine, c'est vieux, c'est du XVII° siècle, donc c'est écrit en ancien français… On prononçait d'ailleurs "inchien frinchais" à l'époque… - Ah bon… " (air déconfit)

" Madame, il faut rédiger le devoir… euh… dans la même langue qu'a employée Racine, c'est ça ? - Oui, in inchien frinchais, comme lui… Mais vous n'êtes pas obligés de le faire en alexandrins… sauf si vous voulez la moyenne évidemment. En prose ça pourra aller… Et n'oubliez pas de mettre la date sur votre copie : 1er avril 2008 ! "

Là, des visages se sont éclairés, la plupart avaient compris !
Mais une fille s'est mise à pleurer en disant qu'elle ne pourrait jamais comprendre le texte ni écrire "in inchien frinchais", que c'était trop difficile… et là j'ai expliqué que c'était un poisson d'avril ! J'ai lu le texte avec mon meilleur accent ch'ti, puis j'ai distribué et lu la traduction du vrai texte de Racine, raconté quèques histoires eud'Cafougnette, expliqué des expressions du Nord…

Et ensuite nous avons repris le cours normal de notre travail (oui, je n'allais tout de même pas consacrer 2 heures de cours au ch'timi, en 1ère… Dommage d'ailleurs !).

Ils s'en souviennent encore, de ce poisson d'avril de l'an dernier !

Cathy


Saint Longin

dans la catégorie Chti Lillois

Une expression Lilloise :

Saint Longin, patron des lambins.

Longin : lent, nonchalant.


Expression amiénoise

dans la catégorie Picard - Amiénois

Si 'l-avoèt dé l'paille, i froét du fyin !

S'il avait de la paille, il ferait du fumier !

Cette expression signifie :
Il lui manque toujours dix-neuf sous pour faire un franc.

D'après :
Amassoér - Dictionnaire Picard-Français / Français-Picard - Marie-Madeleine Duquef


Bleuet d' Argonne

dans la catégorie Poèmes chti

Un fin rayon d’ solel au volet mal serré
Vient récauffer ses mains , s’ poitrine alle s’ soulièfe ,
Tout duchemint sans un bruit, ses yux se sont fermés
Et pis un long soupir vient caresser ses lèfes.
Alors , eune dernière fos , un prénom murmuré,
Vient apaiser s’ figure et ralleumer s’ mémoire.
Alle s’ arvot à vingt ans , agitant un bouquet
Crucifiée à jamais , sur un mécant quai d’gare.
Près d’sin lit , un portrait , dins un cadre doré
Et soigneusemint pliée ,l’ lette au papier jauni ,
Qui li dit , li promet : « attinds-me, j’arviendrai »
Qui li dit , li promet : « cha s’ ra bétot fini ! ».
Duchemint , eune dernière fos , s’ poitrine alle s’ soulièfe,
Mais alle arkaira pas , sin calvaire est fini.
Chu qu’alle a espéré tout au long de ses rêfes,
Va enfin arriver , elle part vers l’infini.
Un bleuet est posé intre ses deux mains jointes ,
Au long , des cris d’ éfants et eune cloche qui sonne ,
Alle ne les intind pus, alle est partie arjointe
S’ n’ éternel fiancé dins les plaines de l’ Argonne.
Agenouillée par terre , avec mille précautions,
Alle y arlièfe s’ tiête , prind un boutelot d’ fer blanc,
Alle fraiquit un mouchoir , brodé à sin prénom,
Et li essuie ses lèvres, tout in y souriant.
Pis quand sur sin visache , alle a essuyé l’ glaisse
Alle rapproche s’ figure , l’ ravisse et li sourit ,
Pose enfin sur s’ bouque l’ pus douche de toutes les baisses,
Et murmure à s’ n’ orelle : « cha i est, ch’est fini »

Bertrand COCQ


Quitte

dans la catégorie Chti artésiens

Plus vite fait, plus vite quitte.

Proverbe courant qui semble ne pas , exister en français.

Jé m' dépêche à l'ouvrach', pu vit' fait, pu vit' quitte.
Renée Pierre-Lambert - Denain

Le livre du Rouchi, parler Picard de Valenciennes - Jean Dauby


Chatchun sen diab !

dans la catégorie Patois berckois

Chatchun a sen diab' à combatte.

Chacun ses misères, ses douleurs, contre lesquelles il est seul à lutter, et qui le tourmentent. Le diable symbolise ici à la fois le mal et la maladie. L'adjectif possessif détermine un diable différent pour chacun et par suite un mal différent.

A l'écoute des Berckois - Lucien Tétu


L’GLENNE A POIL

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Eune fos m'grand mère pour diner
eune glenne al a voulu préparer
y a déjà fallu commincher par el tuer
al y a tordu es tiête pour l'étouffer
dins l'ieau bouillante al l'a plonger
pour dire ed pouvoir l'pleumer
al étot bin à s'n'affaire
al avot presque fini s'n'ouvrache
restot deux tros pleumes derrière
et in tchiot peu d'duvet par plache
a ch'momint là vla ti pas que l'glenne
qui n'étot qu'à mitan indormie
al fait un bond arqué sur l'daine
et a s'saufe dins ch'coron ed billy
m'grand merre al courot aprés
ché jonnes quand y z'ont vu passés
y's'sont mis à rigoler
in disant que
l'glenne al étot pus à pleume
mais qu'al étot à poil.

BIERLAIR René


FIER D’ETRE UN CH’TI Mi

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Mi j’ai gramint voyager
Ed gauche à droite ed tous cotés
Et même à l’étranger
Mais in a biau tournicoter
Y a eune chosse qu’in oublie jamais
Ch’est l’indrot du qu’in est né
Ch’est l’pus biau ed tous les pays
Et mi j’sus fier d’être un cht’i mi
Intre chés corons et chés terrils
Ch’est dins ch’coin là qu’j’ai grandi
In avot pas gramint d’sou à m’maison
Mais s’qu’in avot in l’avot gagné
In avot pas p’t’ête pas des millions
Mais au moins in avot not’fierté
A ch’t’époque là in avot tertous du boulot
El chomache personne n’in voulot
In armontot ses manches ed quemiches
In laissot pas l’gardin in friche
Et si in connaissot un malheureux
In ne l’laissot pas tout seu
Y avot toudis un reste ed ragout pour li
Eune tasse ed café ou un bon demi
Eune plache au coin de ch’feu
Quand y n’avot pour un n’avot pour deux
A ch’t’heure si tout y a cangé
Y a eune chosse que j’sais
Ch’est qu’un ch’ti mi li y cange pas si ch’est un vrai
Dins sin cœur y a eune flamme qui s’éteindra jamais

BIERLAIR René


Infant dé s'mère

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Il a soin d' l'infant dé s' mère.
Gabriel Hequart

Il a soin de l'infant de sa mère, ce qui signifie qu'il prend soin de lui-même.
D'après : Le Livre du Rouchi, Parler Picard de Valenciennes - Jean Dauby


MIN CAPIOT

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Du qu'ch'est qu'y est min capiot
ch'est ti qui m'la core muché
pour m'impêcher d'aller a ch'bistrot
j'l'avot laissé avec min cache nez
te vas finir pas rinde sot
si j'l'artrouve pas dins un quart d'heure
tant pire ej mettrais em barette ed mineur
j'ai pas invie d'attraper frod à m’tiête
et j’n’ai pus qu’cha à m’mette
et si les copains y rigolent ed mi
j'dirais qu'ch'est de t'faute à ti
et si j’sus in guinsse quand j’rinte
ch’est j’arais bu pour m’récauffer
avec eune paire ed pintes
deux tros g’niefs pour digérer.

René Bierlair dit Cartouche


Une invitation au dynamisme

dans la catégorie Dictons, expressions

L' cheu qui s'attind su les sorlers d'un mort risque ed d'aller longtemps à pieds décaud.
Gabriel Hecquart habitait à Valenciennes dans les années 1820...

qui s'attind : qui compte
soler : soulier
aller à pied décaux : aller à pieds nus.

Ce dicton rouchi (de Valencienne) signifie en français :
Une invitation à faire quelque chose de sa vie et non pas attendre un hypothétique ou lointain héritage ou une fortune qui tomberait du ciel.


Les ch'tis coups ça fait mal.

dans la catégorie Commint qu'in dit ?

Mapinse qu't'es va archuvoir inne margnouffle sus l'coin dé t'n'oeul !

T'archvras in marron sus tin nez, ch'est tout c'que té mérites !

Mapinse : j'ai dans l'idée que
Archuvoir : recevoir
Margnouffle : giffle
Marron : coup de poing


Chanson d'amour en chti

dans la catégorie Mots d'amour

Carte postale ancienne
Amoureux sur la lune

CANCHON D’AMOUR.

Em’ glaine fraîque, min mouchon, zézette,
Biquounette, em’ garnoulle, minoute,
Grande berquaine, dénorteusse, chouquette,
Tap’à mouques, min chonchon, min loute.

Refrain
Si té savos comm’ej’ t’ai querre,
Ti, je n’te laich’rai jamais querre,
J’m’in irai querre chu qu’y a d’pus querre,
Pour t’faire vir commint que j’t’ai querre.

Tiote moussoile, calinette, chorchelle,
Min camp d’soil, diap’à z’ailes, nojette,
M’n’épinoque, m’n’amiteusse, em’ belle,
Canardine, michorelle, m’pouillette.

Min solel, min pinchon, trougnette,
Em’ archelle, em’catou, pouchin,
Min coulon, canarien, maguette
Em’ touilleusse, em’ tite puche, min nin.

Guy Dubois

Femme nue sur la lune


EL VOYETTE A NENESSE

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Joli poème plein d'humour que nous fait le plaisir partager René Bieler.

Nénésse un copain ed min père
qui buvot gramint ed biere
y gardot tout chés canettes
pour faire l'bord de s'voyette
y n'avot des jaunes et des vertes
y arcyclot n'yavot pas d'perte
mais comme y avot un grand gardin
et qui n'y in fallot gramint
cha fait qui étot toudis plein
es femme al ronchonnot
quand y avot bu un cop ed trop
mais li y s'in foutot
y arléquot ech' goulot.

René Bierlair dit Cartouche

Voyette (voïette) : sentier, allée de jardin.


Les métiers de la mine

dans la catégorie Chti artésiens

Photo de Galibot
Douai - Galibot sortant de la Mine de Waziers

Crédit photo : Histoire des Mineurs du Nord Pas-de-Calais à l'usage de leurs petits-enfants - Guy Dubois

Cafu : trieuse de charbon, gaillette, ramasseuse ed'caïaux
Carbonnier : mineur
Boute-feu : celui qui fait exploser les charges
Bowéteus : celui qui perce les galeries
Galibot : apprenti mineur
Méneu d'quévaus : conducteur de chevaux
Porion : contremaître

In galibot, ch'est in tiot gosse,
qui sitôt qu'il attrape treize ans,
est imbauché pour l'fond d'el'fosse
duss'qui déval'ra comme les grands !
Paul Barras

D'après : 2000 mots du patois de chez nous - Guy Dubois


A L'PEQUE

dans la catégorie Vos écrits ch'ti

Pêcheurs dans la vallée de la Course

Touchant souvenirs d'enfance que nous fait le plaisir partager René Bieler.

Etant tchiots mi pis min frère
in allot à l'peque avec min père
dins ch'marais ed Plouvain.
In partot ed bonne heure l'matin
avant min père i buvot s'bistoule
in nous racontant des cacoules
qu'y arvenot jamais bredoule
mais cha ch'étot des coules
si ch'pichon y voulot pas morte
te pouvos sauter à l'corte.
N'impeche qu'yavot bindu courache
min pere ed nous immener du coté ed Biaches
pasqu'in arrêtot pas ed touiller nos lignes
et quand y avot trop ed noeuds in y faisot signe
y passot pus ed temps à détouiller
qu'à amorcer ou à péquer ;
cha fait rien el soir in rétrot
tout fiers avec deux ou tros perquots
in disant qu’in fera miux el prochain cop.

René Bierlair dit Cartouche


A la mode des cheutimis

dans la catégorie Chti artésiens

Comme ch'est la mode d'ête blanque, à c'qui paraît,
et qu't'avos inne belle figure rouche,
t'as peinturé tin grognon, ch'est parfait,
tes yeux, tes lèfes, in dirot Sainte Nitouche !

A.Pentel

2000 mots du patois de chez nous - Guy Dubois.

Grognon : figure


Vocabulaire chti de la mine

dans la catégorie Chti artésiens

Les mots qu'utilisaient les mineurs tous les jours ; l'orthographe varie parfois avec les coins du bassin minier dans lequel ils étaient utilisés, mais suite aux mouvements de la main-d'oeuvre entre les fosses, le vocabulaire est largement commun dans tout le bassin minier.

Barrette : chapeau de cuir du mineur
Carau : carreau de la mine
Carbon :charbon
Ch'valmint : chevalement (Charpente d'un dispositif d'extraction au-dessus d'un puits de mine)
Barou : berline,wagonnet (pour le transport du charbon)
Bowette : grande galerie de mine
Gaïette : petit morceau de charbon, ou jeune fille qui triait le charbon
Loques ed'fosse : habits de travail du mineur
Téri : terril (crassier)
Tro d'fosse : trou de fosse (le puit)

La suite dans les commentaires (les métiers de la mine seront abordés dans un autre billet).


Guife

dans la catégorie Chti artésiens

Ch'est tout pour s'guife ; I n'a que pou s'guife.

Il y en a que pour lui, c'est un gourmand qui prend la part des autres.

Té vas l'avoir su t'guife, l'élastique i est tindu.

Guife : visage, bouche, gourmand.