Chblog, le blog chti

Archives :

juin 2008

Dicton con

dans la catégorie Chti artésiens

I n'y a point d'finquère sin fu.

Traduction littérale :
Il n'y a pas de fumée sans feu.

Le dicton "con" signifie :
Si on en parle, c'est qu'il doit bien y avoir une part de vérité.


Les orelles in foufielle.

dans la catégorie Divers

Les orelles ch'est comme les pieds cha s'lave.
Ce dit à celui qui n'a pas compris ce qu'on lui dit.

Chourd d'in n'oeul, aveugl' d'eune orelle.
Il n'y a pas pire sourd que celui qui ne veut pas entendre.

Cul qui baise n'a pon d'orelle. (ce dit dans le boulonnais)
équivalent en Français : l'amour est aveugle.

Foufielle : travailler vite sans soin, agitation.


Des oreilles d'âne

dans la catégorie Chti artésiens


Et'z'orelles ed bourique.


Sourte d'orelle

dans la catégorie Chti artésiens

Quand ch'est pour donner, alle est sourte ; mais quand ch'est pour archuvoir, alle a inne fine oreille.

Maurice Lateur.

Sourte : sourd

Archuvoir : recevoir.

D'après : 2000 mots du patois de chez nous - Guy Dubois


Ogeau pour ch' cat

dans la catégorie Chti artésiens

Anne n'sait pas s'définde, ch'est un ogeau pour ch' cat.

Elle ne sait pas se défendre, c'est un oiseau pour le chat.

D'après : 2000 mots du patois de chez nous - Guy Dubois


Des ogeaux

dans la catégorie Chti artésiens

Heureus'mint qu'y a des ogeaux, in s'rot mingé d'insecques.
Maurice Lateur.

Extrait : 2000 mots du patois de chez nous - Guy Dubois

Heureusement qu'il y a des oiseaux, (sinon) on serait mangé d'insectes.


Les Chleuhs !

dans la catégorie Blagues chti

1941, en pleine guerre, sur les plages normandes ...
Un couple de Ch'tis fait l'amour.
Le jeune homme s'active lorsque, devant lui à quelques mètres,
il voit une patrouille Allemande qui arrive.


Il se retire et crie:
- Les Chleuhs ! Les Chleuhs !

Et sa partenaire répond angoissée :
- Je peux pas, il est plein de sable !


Chti cocus

dans la catégorie Chti artésiens

I sont cocus par les inglais
les gars du Nord, les gars du Nord
i sont cocus par les Inglais,
les gars du Nord et du Pas-de-Calais !

Lu sur :
2000 mots du patois de chez nous
Guy Dubois.


Les académiciens et le chti

dans la catégorie Aide

Lettre ouverte de Guy Dubois, aux académiciens

Photo de Guy Dubois
Guy Dubois, lors d'une émission enregistrée pour RTL, à propos de son école de patois.

Bonjour Monsieur l’Académicien,

Mais de quelle région es-tu ?
Paris te fait perdre le bon sens ! D’où que tu viennes tu n’as pas été insensible aux accents de ton terroir. Tu oublies, toi l’homme en habit vert, que celui qui renie son langage traditionnel renie des anciens. La coupole t’est tombée sur la tête de vouloir combattre nos langues régionales ? Tu ne sais plus qu’elles ont contribué à l’enrichissement de la langue française !

Tu vieillis mal, car tu dois savoir, l’Académicien, que d’autres plus puissants et plus intelligents que toi se sont cassés les dents à vouloir anéantir notre parlache : François 1er, l’abbé Grégoire, Jules Ferry ont œuvré à la disparition de nos patois, et le nôtre est toujours présent, plus vert que toi ! Continue à vaquer à tes broutilles et ne t’occupe pas de nous.

Au revoir Monsieur le Gagadémicien
Guy de ch’ bos


Ecole de patois Haisnes

dans la catégorie ch'tit'école

l'école de chti

L'école ed' patois de Guy Dubois, avec RTL

Ecole de patois
4, rue des 4 poteaux
62138 Haisnes lez La Bassée
Email : haisnes@wanadoo.fr (à l'attention de Guy Dubois)


Une rose pour Kimberlotte.

dans la catégorie Divers

Image d'une belle rose

Une rose (pas Kimberlotte) mais une rose de min gardin, photographiée ch'matin.


Les promesses en pays chti

dans la catégorie Chti artésiens

J' l'attinds d'pus eune semaine. Queu prometteux d' bonjours, ch'ti là.

Je l'attends depuis plus d'une semaine. Quel prometteur de bonjour celui-là.

Prometteux d'bonjours : celui qui promet et ne tient pas ses promesses; un marchant d'illusions.

Autres expressions avec "promettre" :
Ach' pays des promesses in meurt ed' faim (ou souvint).
Au pays des promesses on meurt de faim (ou souvent).
Signifie : il ne faut pas compter sur les promesses pour se vivre.

I faut rin li promette.
Se dit en parlant du gourmand.


La belle famille

dans la catégorie Chti artésiens

Ch'ti qui prind ch'l'ape, prind aussi chés branques.

Traduction littérale :
Celui qui prend l'arbre prend aussi les branches.

Signifie :
Quand on se marie, on prend la fille et sa famille !


A ce propos, on dit sur la côte d'Opale :

Il a prind l'arb', il a prind lès brankes.

Désigne celui qui est marié avec une femme ayant des enfants; et plus généralement signifie que lorsque l'on se marie on doit être conscient des responsabilités que cela inclus; on se marie pour le meilleur et pour le pire.

Le Patois - Le patois de la côte d'Opale - Jean Pierre Dickès.


Madame biloute aux anges

dans la catégorie Mots d'amour

Quette : terme d'affection à un enfant, à une femme.

- A bétôt, m' quette
- Au revoir pépère.


Mais aussi vulve et parfois pénis.


Quequette : Vulve (et non pénis comme en français)

Faire quéquette : faire l'amour (ou faire semblant, dans les jeux érotiques enfantins).

Quéquette dé rat : femme bavarde.

D'après "Le livre du Rouchi" Jean Dauby


La biloute dans tous ses états.

dans la catégorie Mots d'amour

Bonjour mononque ! Cha va, m' biloute ?

Biloute : terme d'affection envers un petit garçon.
Biloute c'est aussi le pénis.
Biloute par analogie de forme c'était aussi un petit boudin d'argile utilisé par le boutefeu pour tasser l'explosif dans le trou de mine.

D'après "Le livre du Rouchi" - Jean Dauby


Saint Eloi en pays chti

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Non, non, non, non, Saint Eloi i n'est pas mort (bis)
Car il vit incor (bis)
In l'a vu
Din les rues
Qui n'avot pus d' maronne au s' cul
.

Chanson de la Saint Eloi, fêté par les agriculteurs et tous ceux qui travaillent les métaux.

D'après : Le livre du Rouchi - Jean Dauby


Cul berckois suite

dans la catégorie Cul en chti

Cul en photo

Deux culs en photo et remerciés, photo prises avec l'aimable autorisation des propriétaires, lors d'une de leur exposition sur la plage naturiste de Berck.


Dans la série "A Berck on a du Chtu" poursuite de notre "Chti'cul tour".

I n'est point pus fiab' qu'est' Tchu d'in einfant !
Il n'est pas plus fiable que le cul d'un enfant !
Un jeune enfant ne domine pas encore ses besoins. De même il y a des personnes qui ne savent pas tenir leur langue et garder un secret.

I n'feut point péter pus heut qu'on a l'TCHU.
Il ne faut pas péter plus haut qu'on a le cul.
Proverbe identique en français. Il ne faut pas tenir un rang ni faire des dépenses au-dessus de ses moyens, avoir des prétentions excessives peu en rapport avec ses facultés.

I Tchu ar' vétu.
Un cul habiller.
On nomme ainsi une personne vaniteuse, un parvenu qui fait l'important.

Paille é men TCHU, ém' tete al est malate.
Parle à mon cul, ma tête est malade.
Réflexion de dépit à qui on ne répond pas, ou à qui on ne veut pas répondre, en faisant semblant de ne pas entendre malgré plusieurs interventions; ou encore signifie simplement : " Tais-toi, tu m'emnuies".

Quand on est viux, on gratte sen TCHU.
Quand on est vieux on se gratte le cul.
Dans la vieillesse on a le temps, puisqu'on n'a plus d'obligations, ou qu'on ne peut plus travailler; on n'a donc plus qu'une chose à faire : s'occuper de soi.

D'après :
A l'écoute des berckois.
Dictons et proverbes - Sobriquets
Lucien Tétu.


Cul berckois

dans la catégorie Cul en chti

Fleur d'hibiscus en photo

Fleur d'hibiscus pour Madame Vroup.

Ac croét qu’ sen TCHU, ch’est l’entrée d’enn’ bell’ ville.
On dit cela d’une personne infatué d’elle-même.

Foère des einfants sans TCHU !
C’est être maladroit, casser ou manquer quelque chose, se tromper, et souvent par distraction, par exemple coudre une pièce avec du fil noir là où il faudrait du fil blanc.

I a v’nu au monde ét’ TCHU d’vant.
Cette position de l’enfant à sa naissance passe pour porter chance à l’intéressé.

I deurmiroét sen TCHU dins ïeu.
D’ordinaire, un contact avec de l’eau reveille bien vite, donc ici, à contrario, il s’agit d’un sommeil si profond que rien ne peut le troubler, même l’eau.

D'après :
A l'écoute des berckois
Lucien Tétu


Ch' cat noir

dans la catégorie Divers

I fait comme les cats, i arcouverre ch' bren.
Il fait comme les chats, il recouvre le brin.
Ce qui signifie :
Il cache la saleté, sans la vraiment l'enlever.

Autre expression avec "cat" noir ou blanc !

L' cat i-est dins ch'l'horloge.
La brouille est dans le ménage.

A vieux cat, jeune soris !
Les vieux aiment les jeunes femmes !

Avwar des yux d'cat.
Bien voir dans le noir.


Dans vos cordes...

dans la catégorie Chti artésiens

Quind in verre i est plein in le vide, quand i est vide in l'plaint !

Quand un verre est plein on le vide, quand il est vide on le plaint !


Mincoin su sin scoot.

dans la catégorie Aide

TMax 500 in photo
Quind in pale du scoot in vo sin pot d'échappement...

mincoin su sin scoot
Mincoin su sin scoot

Mincoin en photo
J'vous ai à l'oeul, el premier qui moufte ou qui mouze, archuvra in bon marron sus sin nez !

Je vous ai à l'oeil, le premier qui la ramène ou qui boude, recevra un coup de poing sur son nez !


In voulant trop bien faire !

dans la catégorie Cafougnettes

Cafougnette s'est acheté une moto et rencontre un camarade qui est farcé (en retard).

- Monte derrière mi ! Mais comme i fait eun' frodure ed'leup, mets t'canadienne à l'invers. Aboutonne-le derrière, comme cha, cha n'féra pas d'prise au vint !"

Au bout d'un moment il se retourne : il n'y a plus personne ! Il a perdu son camarade en route. Il rebrousse chemin et rencontre un attroupement. Il s'arrête, s'empresse de descendre de moto et reconnaît son copain. Il s'inquiète de son sort.

- Quand in l'a ramassé i vivot cor. Ch'est quand in li a r'mis s'tiête à l'indrot qu'il a casssé s'pipe !

Guy Dubois - Des cafougnettes


Enceinte en chti

dans la catégorie Commint qu'in dit ?

Al a sin cotron qui armonte, al peut pu el'mucher !

Elle a son jupon qui remonte, elle ne peut plus le cacher (qu'elle est enceinte).

Commint qu'in dit enceinte d'in vot' coin ?


Parc in picard

dans la catégorie Divers

Fin comme un parc à z'ognons

Fin comme un carré destiné à recevoir la graine d'oignon qui réclame un sol très ameubli.


Parc : Carré de potager.


Prins pon ombrage

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Ein dirot toudi qu'i a peur d'ess'n'ombrache !

Signifie : Il est timide

Ombrache : ombre dans l'expression avoir peur d'é s'n'ombrache.

D'après :
Le livre du Rouchi
Jean Dauby


Belle comme un oignon !

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Alle est belle comme un ognon, in n' peut l'erwétier sans braire.
Gabriel Hecart ( écrit environ en 1812-1834) - Valenciennes
Le livre du "Rouchi" - Jean dauby


Signifie :
Elle est bien laide !

Erwétier : regarder
du côté de Lens on dit arvétier - arvéte ch'ti chi ! (regarde celui là)

Braire : pleurer
Brais pon min pétit.


Plus de cul

dans la catégorie Cul en chti

J' prindros m' cul à deux mains et j' mins iros tout drot d'vant mi !
Je suis désespéré.

Inn' aute :
Pale à m'cul, m' tiête alle est malade.
C'est ce qu'on dit à celui qui ne vous écoute pas.

la dernière expression :
Si té pas contint, mets tin cul au vint, t'aras d'l'air.
Va te faire voir ailleurs.


Ch'béyiart

dans la catégorie Divers

T'a béto fini ed gogner par ch'el farniète.

As-tu bientôt fini de regarder (dans le sens de surveiller) par la fenêtre.

Béyier : regarder avec curiosité.


Une variante du cul

dans la catégorie Cul en chti

La braguette dans le NORD !

All' a des yux à fleur ed brayette !
Elle a des yeux à fleur de brayette.
Elle a des yeux fascinants.

Al a des yux à faire sauter les boutons d'brayettes .
Elle a des yeux à faire sauter les boutons de brayette.
Elle a des yeux à tenter le diable.

D'après proverbes et expressions du Nord Pas-de-Calais
Bernard Baralle.

Une variante :
Alle a des yux à faire péter des boutons d'braïettes.
Guy Dubois

ét à s'brayette : être porté vers les femmes
Jean Dauby (Rouchi)


SANG

dans la catégorie Divers

Quelques expressions picardes avec le mot sang.

Avoir du sang de naviau (navet) : être anémié, faiblard.
Avoir les sangs artournés : être bouleversé.
S'faire du sang noir : s'inquiéter
Se maker sin sang : se faire du soucis (maker = manger dans le boulonnais)
T'as du sang au bout des ongles min fieu : tu es suceptible, coléreux.
Il a l'sang bouyant : il est coléreux
Min sang i bout : je m'énerve.
Du sang c'est pon d'l'iau : tel père tel fils.


Du cul toudis du cul

dans la catégorie Cul en chti

I a un cul comm' eune barake à frites : il a un gros derrière.
Un cul ed' jumint d'brasseux : un derrière comme la jument d'un brasseur.
All' a in cul comm' in' intrée d' cathédrale, ou all' a in cul comm' in' moisseusse-batteusse !
Et pour eune femme élégante qui marche in's déhanchant : sin cul i fait 36 !
Une femme corpulente ayant un postérieur imposant : al a ein cul d' jument d' brasseux !

Une blague bien à propos...

Petite histoire de cul de mon coin (Cambrai)

C'est un couple de cultivateurs du Cambrésis qui, après une bonne récolte, décide d'acheter un manteau de fourrure à madame.
Ils vont à Cambrai chez le fourreur, et la femme essaie un premier manteau.
Son mari s'exclame alors : ah non ! Ca te fait un cul comm' ein' moissoneusse-batteusse !
Elle en essaie d'autres, mais chaque fois, son mari s'exclame : ah non ! Ca te fait un cul comm' ein' moissoneusse-batteusse !
Un peu dépitée, la femme propose alors à son mari d'aller à Valenciennes chez un autre fourreur.
Et là, c'est la même chanson. A chaque manteau qu'elle essaie, le mari dit : ah non ! Ca te fait un cul comm' ein' moissoneusse-batteusse !

Se disant que ce n'est pas le bon jour, la femme renonce et le couple rentre à la ferme.

Quelques heures plus tard, le soir, le couple se couche, et le mari commence à entreprendre sa femme....
Et celle-ci de s'écrier : ah non ! Te n'cros tout d' mêm' pos que j' vas mett' in rout' el' moisseusse-batteusse pour un fétu de pal' parel !

Kimberlotte

Merci à vouzautes pou vos commintaires.


Le cul chez les chetimis

dans la catégorie Cul en chti

La verdeur du chti a fait que ce mot a donné naissance à de si nombreuses expressions que je viens de créer une rubrique en son honneur !


Qui parle ed'mi in derrière parle à m'cul.
Je méprise les médisants.

Chu qui a à s'tiête i l'a pon à ch' cul !
Il est tétu, il sait ce qu'il veut.

A suivre !