Chblog, le blog chti

Archives :

février 2008

Un rute minteux

dans la catégorie Chti artésiens

- Ah ! j'ai vu... J'ai vu !
- Raconte copère ! Quo qu'ch'est qu't'as vu ? (compère)
- J'ai vu un quien bleu avec des bartelles (bretelles)
qui berloquot s'queue in rongeant l'paëlle. (en nettoyant en lèchant)
- Copère, o'zêtes un rute minteux !

- Ah ! j'ai vu... J'ai vu !
- Dis-me copère ! Quo qu'ch'est qu'tas vu ?
- J'ai vu un malo danser à chabots (bourdon)
in soïant du bos au fond d'un séau.
- Copère, o'zêtes un rute minteux !

- Ah ! j'ai vu... J'ai vu !
- Dis-me copère ! Quo qu'ch'est qu'tas vu ?
- J'ai vu l'autre soir un lémuchon noir (un escargot)
qui roulot dare-dare à vélo pétoire. ( mobylette)
- Copère, o'zêtes un rute minteux !

- Ah ! j'ai vu... J'ai vu !
- Dis-me copère ! Quo qu'ch'est qu'tas vu ?
- J'ai vu à l'églisse eun' pitite fourmisse
qui lavot s'quémisse dins l'tro de ch'bénitier. (chemise)
- Copère, o'zêtes un rute minteux !

Yves Poupé (Des histoires de chez nous)

Cha peux s'juer à deux et pis faire rire ches gins.

D'après :
2000 MOTS du patois de chez nous.
Guy Dubois


Des guerzèlles

dans la catégorie Oye, Gravelines, Loon

J'né plin dins min gardin, dés guerzèlles; c'est lès merles qu'i zzè minj't'.

J'en n'ai plein dans mon jardin, des groseilles, ce sont les merle qui les mangent.

D'après : George Dupas
Le vieux parler à Oye-Gravelines-Loon
Westhoek Editions


Ch'est clair

dans la catégorie Dictons, expressions

Ch'est clair comme du jus d'chique.

Expression qui signifie :
Il n'y a pas l'ombre d'un doute.


Où il faut méfier des bonimenteurs.

dans la catégorie Dictons, expressions

Un coutiau d' vaurin cha cope toudis bin.

Traduction littérale :
Un couteau de vaurin coupe toujours bien.

Siginifie :
Les gens mal intentionnés, usent de bons arguments.

Bonimenteur : qui a des propos de chalatant, "un prometteux de bonjour" !


Cha catoule ou cha décatoule !

dans la catégorie Chti artésiens

In pale gramint des chtis in ch'momint, in a nos orèles qui nous décatoul'nt.

In peut réponte :
Arnéti t'n'orèle, on parl'ra pu ed'ti.

On parle beaucoup des chtis en ce moment, on a nos oreilles qui nous chatouillent.
On peut répondre (à chacun) :
N'ettoie ton oreille, on ne parlera plus de toi.

Orèle (orelle) : oreille


Les parties du corps en chti

dans la catégorie Commint qu'in dit ?

Orthographe du coin de Lille

el tiète : la tête
el guife : la gueule
ches caveus : les cheveux
el bouke : la bouche
unne eule : un œil
un ziu, deus ius : un œil, deux yeux
un dint : une dent
ech keur : le cœur
el panche : la panche
el boutinnète : le nombril
ech keude : le coude
ches dots : les doigts
ches gambes : les jambes
ech guénou : le genou
ches piès : les pieds
ches ortaus : les orteils
el piau : la peau

Eh tizautes, din tin coin, commint qui dijot ch'pépère ?


Règle d'usage picarde

dans la catégorie ch'tit'école

Le son "mouillé" ille n'existe pas en picard.

Une grenouille : eun' garnoule (on trouve aussi l'écriture garnoule, guernoule, ou garnoulle)

Une citrouille : eun' chitroule
Un arsouille : un arsoule
Une vadrouille : eun' vadroule
Une chatouille : eun' catoule
Une andouille : eun' andoule
Une ratatouille : eun' ratatoule
Une embrouille : eun' embroule
Une bistouille : eun' bistoule

Dans sin berche, ch'tiot i gazoule.
Dans son berceau, le petit gazouille.

Dins l'café, in verse eun' bistoule.
Dans le café on verse une bistouille.

Seuche sérieux, n'fais pas l'andoule.
Soit sérieux, ne fait pas l'andouille.

Pour rire, in s'fait des catoules.
Pour rire, on se fait des chatouilles.

D'après :
Commint qu'i dijot Pépère ?
Guy Dubois


L'internet au pays des chti

dans la catégorie Commint qu'in dit ?

Adapter notre beau langage au réalité, technologies nouvelles, quelques échantillons ou propositions ci-dessous.

A tout seigneur, tout honneur :

Google : gogoole.

Webmaster : ouaibmestre
La toile : l'arnitoile
Le web : le wèbe
La page d'accueil : el mason
L'écran : el cassi
cliquez ici : buke ichi
Le matériel : ch'manikraque
Le software : le sinfruskin

In peut incor' in invinter (ou adapter) d'autes, à vous d'ouvrer !


Chés jonnes ch'tis

dans la catégorie ch'tit'école

A chés jonnes, in n'peut mi tout permette.

Aux jeunes, on ne peut pas tout permettre.

D'après :
2000 MOTS du patois de chez nous.
Guy Dubois


Une boisson fade

dans la catégorie Chti Lillois

I l'ont eu au cu d'eune vake.

Littéralement :

Ils l'ont eu au cul d'une vache.

Se dit d'une boisson fade.


Bienvenue chez les chtis

dans la catégorie Chti Lillois

Binv'nue amon chés chtis, mais si té pas contint, in va t'foute à l'uch !

Bienvenue chez les chtis, mais si tu n'es pas content, on va te jeter dehors !

L'uch : la porte
Autre exemple d'Alain Dawson :
Euve l'uch : ouvre la porte

Du côté de Lille uche est un adverbe de lieu :
Uche qu'il est, où est-il.

Un grand tonniau tout noir
Uch' qu'on débit' de l'braisette
Avec eun' pellette.

Desrousseaux.

Pour clarifier les choses, ne pas oublier que le "patois" varie légèrement d'un coin à un autre !
L'essentiel, c'est que ça sonne "vrai" à l'oreille, l'idéal, est de relire à haute voix ce qu'on a écrit.


Les mauvaises gens en pays chti !

dans la catégorie Chti Lillois

In est foque brousé qu'par un noirt pot.

Traduction :
On est jamais sali que par un pot noir.

Analogie avec : la bave du crapaud n'atteint pas la blanche colombe.

Méfie-te des mauvaises lingues !
(méfie-toi des mauvaises langues)


Rinquinquin

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Se dit du côté de Valenciennes :

I ramène es rinquinquin.

Signifie :
Il fait l'important.

Faire sin rinkinkin, c'est aussi une expression lilloise qui signifie regimber, se quereller, faire des histoires.

D'après Parle-moi "chti" par Alain Dawson


Michorelle

dans la catégorie Chti artésiens

Ch'michorelle, i s'muche et i s'camuche !

Le perce-oreille se cache.

Le perce-oreille est un insecte encore appelé forficule.


Dins d' biaux draps !

dans la catégorie Chti artésiens

Le vlà dins d' biaux draps achteure, l'agosil.

Le voilà dans des beaux draps maintenant, le mal dégourdi.

dins d' biaux draps : très ennuyé.


Inne piech

dans la catégorie Dictons, expressions

Ch'est inn' rut' piech ech'ti-là !

C'est une sacrée pièce celui-là !

C'est un sacré numéro, un sacré farceur.


Quelques jours de détente

dans la catégorie Divers

J'profite du soleil ed'min coin, grosses baisses à tertous.

A béto

Régis


Une catoire

dans la catégorie Chti artésiens

Qué catoire !

Se dit en Artois d'une femme bavarde.


Des quénèques

dans la catégorie Chti artésiens

J'ai chi inne trisse récolte ed'tomates : rien qu'des quénèques.

Quénèque ou mape: bille

D'après :
2000 MOTS du patois de chez nous.
Guy Dubois


Vraiment désolé

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

J' sus pus solé qu'un tchien qu'in i arot copé s' queue !

Je suis plus désolé qu'un chien à qui on aurait coupé sa queue !


Enceinte sur la côte d'Opale

dans la catégorie Patois côte d'Opale

Al a sin cotron qui l'armonte, al peut pus l'muchér.

Traduction littérale :
Elle a son cotron qui remonte, elle ne peut plus le cacher.

Signification :
Elle est enceinte, elle ne peut plus le cacher.

Première de couverture

Le Patois de la Côte - Boulonnais, Calaisis, Pays de Montreuil.

Jean Pierre dickès.


Dresser l'élève ou le maître !

dans la catégorie ch'tit'école

Avant : Attinds espèce d'archelle, té va vir, té va aller à l'école, et té vas t' faire drêcher !

Maintenant : Achteure, c'est les parints qui drêchent ech' maîte !


Au four et au moulin

dans la catégorie Patois berckois

On n' peut point yèt au four pis au moulin ein meinme temps.

On ne peut pas être à deux endroits à la fois ou faire deux choses en même temps. Le rapprochement des deux mots : four et moulin atteste une ancienneté certaine, le four et le moulin étaient banaux dans le village au temps de la féodalité. En outre, ce sont deux opérations qui se suivent, on obtient la farine d'abord puis le pain.

D'après : A l'écoute des berckois - Dictons et Proverbes - Sobriquets - Lucien Tétu
Livre aujourd'hui épuisé, publié en 1988.


La ducasse dans les expressions chtis

dans la catégorie Dictons, expressions

Faire el ducasse : faire la fête, se divertir.
Ch'est toudis ducasse : c'est toujours la ducasse.
Et' à l' ducasse : être bien.
Ché d' l'ouvrache ed ducasse : c'est peu solide.
Qui va a l'ducasse i perd s'plache.
S' quémiche alle passe, ch'est bêtot l' ducasse.
Sot sot ducasse.


Deblatérer

dans la catégorie Chti artésiens

Qu'alle s'argarde in peu, avint déblatérer su' l'dos ché gins.

S'argarder : se regarder
Déblatérer : dire du mal de quelqu'un.