Chblog, le blog chti

Archives :

novembre 2007

Le sirop de navets

dans la catégorie Recette chti

Printe un biau naviaux dins ch’gardin, el’keuper in rondelles, li mette t’sus du chuque, et laicher cha tout l’nuit.
I a pu qu’à boire cha timpe au matin, all’pétite cuillére.
Ch'est bon pour les inchifernés, cha dégache, les bronches.


Prendre un beau navet dans le jardin, le couper en rondelles, lui mettre dessus du sucre et le laisser comme cela toute la nuit.
Il ni a plus qu'à boire ça tôt le matin, à la petite cuillère.
C'est bon pour les enrhummés, ça dégage les bronches.


Merci à Paul C.


Tenir l'candelle

dans la catégorie Chti artésiens

Ch'nonoche, i tient l'candelle, pindant les deux amoureux i s'poulèquent,et s'font des baisses à bouquette.

Le simple d'esprit, il tient la chandelle, pendant que les deux amoureux se "lèchent" et s'embrassent sur la bouche.

Tenir l'candelle : tenir la chandelle

Du temps où les lampes de chevet n'existaient pas, les valets et les soubrettes devaient tenir le chandelier à leurs maîtres durant leurs ébats, en leur tournant le dos. Maintenant cela veut plutôt dire : servir de témoin complaisant, d'alibi dans une relation amoureuse.


Le point sur le problème des banlieues en chti !

dans la catégorie Chti artésiens


Mes gins, a m'mote qu'in n'est pas sorti d'l'auberche, i a cor d'sacrés problèmes à résoute din ché binlieues.

Mes gens, à mon avis, on n'est pas sorti de l'auberge, on a encore de sacrés problèmes à résoudre dans les banlieues.


Les coutumes chti

dans la catégorie Dictons, expressions

Chaqu' pays, chaqu' mod',
Chaqu' cul, chaqu' crott'

Signifie :
Chaque village à ses coutumes propres.

D'après :
Expressions et dictons populaires.
Nord - Pas-de-Calais - Picardie
Jean-Marie Lecomte
La Découvrance


Des chti-tes économies

dans la catégorie Patois berckois

Maison de pêcheur berckoise

Aveuc des resses, on s'eingraisse.

C'est en fait, un conseil d'économie.
Gens modestes ou pauvres, les marins et terriens berckois sont attentifs à ne rien gaspiller.
Les restes des repas ne sont pas jetés, ils sont utilisés d'une autre manière, ils nourrissent tout autant que le plat précédent.


D'après :
A l'écoute des berckois.
Dictons et Proverbes - Sobriquets
Lucien Tétu


Eune araie

dans la catégorie Patois calaisien

Pour indurer eune araie l'miux d'tout, ch'est cor eun'bonne casaqu'eud' v'lours !

Pour endurer une ondée, le mieux de tout, c'est encore une bonne veste en velours épais.

Un peu de vocabulaire calaisien :

Araie : ondée, averse de courte durée
Casaque : veste de velours épais dont les boutons de cuivre embouti représentent des têtes d'animaux ou des scènes de chasse.

D'après : D'après le livre (épuisé) du regretté Tit Louis alias André Balle.


A moitié cuit ça ne sent pas le brulé

dans la catégorie Dictons, expressions


On peut entendre cette expression du côté de Cambrai :

Chou qui guerlote dins s'cervelle n'sort point à mitin cuit.

Traduction littérale :
Ce qui bout dans sa cervelle ne sort pas à moitié cuit.

C'est à dire que c'est bien cuit, bien raisonné.


Un epeutnar

dans la catégorie Patois côte d'Opale

Arboutonne et'vesse, t'as l'air d'in epeutnar !

Signifie :
Reboutonne ta veste, tu as l'air d'un épouvantail.


L'ojau et ch'cat

dans la catégorie Chti Lillois

L'ojau qu'i cante timpe au matin, l'cat i l'print

Traduction littérale :
L'oiseau qui chante tôt le matin, le chat le prend.

Signifie :
Se méfier du soleil du matin, la pluie peut venir dans la journée; et de façon générale, se méfier des apparences.

D'après :
Le chtimi de poche
Parler du Nord et du Pas-de-Calais
Alain Dawson
Assimil


Eune vak et pon d'burre

dans la catégorie Patois côte d'Opale

Qué malheur d'avoir eune vak et pon d'burre.

Traduction littérale :
Quel malheur d'avoir une vache et pas de beurre.

Se dit quand on est dans le besoin et le dénuement.


El nerf ed' la guerre in chti

dans la catégorie Dictons, expressions

Le proverbe chti :

L'argint, ch'est comme du fien, cha n'sert à rin si cha n'est point épardu.

Proverbe de Jean-Marie Cerf, poête patoisant, de Noyelles-sous-Lens.

Traduction :
L'argent, c'est comme le fumier, ça ne sert à rien si ce n'est point répandu (dans les champs).


L'automne en pays chti

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Les remparts de Montreuil
Balade automnale sur les remparts de Montreuil-sur-Mer

L’automn’ nous est kéu comme ein’ buqu’ dins un oeulle.
Em prunier a perdu d’pus d’ la moitié d’ ses feulles.
Sur ein’ nuit, l’vint du Nord est v’nu déshabiller
Mes deux-trois p’tits arbust’s et mes trois-quat’ rosiers.

L'poule blanque
Guy Ville
16 octobre 1978


Traduction :
L’automne nous est tombé comme une poussière dans l’œil.
Le prunier à perdu plus de la moitié de ses feuilles.
Sur une nuit, le vent du Nord est v’nu déshabiller
Mes deux-trois petits arbustes et mes trois-quatre rosiers.


Ah bin nan nan qu' Sainte-Barbe all' n'est point morte !

dans la catégorie Spectacles patoisants

Affiche du spectacle

Haisnes
Sainte Barbe en ch'ti
Dimanche 9 décembre
11 h Grand défilé
Cité du 13

Ah bin nan nan qu' Sainte-Barbe all' n'est point morte !

16 h Spectacle Salle O. Dancoisne
Entrée gratuite.


Un timps à n'pas mett' un tchien al cour.

dans la catégorie Chti artésiens

Un temps à ne pas mettre un chien à la cour.

Malgré qu'el solel i s'éliev' su, i n'fait pas des pu cauds, mais i n'gèle pon incor à pierres fint'.

Traduction littérale :
Malgré que le soleil se lève, il ne fait pas des plus chaud, mais il ne gèle pas encore à fendre les pierres.


La sagesse de nos campagnes chti

dans la catégorie Dictons, expressions

"Miu vaut s'dedire que s' détruire" dis'tent chés paysans ed'min coin.

Traduction littérale :
Mieux vaut se dédire que se détruire disent les paysans de mon coin.


Cha s'arrinche pas dins l'coin !

dans la catégorie Chti artésiens

I sont rintrés tertous rostes, i z'ont fait du tapache squ'à tros heures du matin.

Ils sont tous rentrés saoul, ils ont fait du tapage jusqu'à trois heures du matin.

D'après :
2000 MOTS du patois de chez nous.
Guy Dubois


Ch'ta-an

dans la catégorie Dictons, expressions

Aveuc li, chà n'est pu in'n'mouqu', ch'est in ta-an.

Avec lui, c'a n'est plus une mouche, c'est déjà un taonn. Chez lui, la moindre difficulté, le moindre problème tourne au drame...
Sujet ayant tendance à exagérer l'importance, la gravité d'un événement.

Expressions et dictons populaires
Nord - Pas-de-Calais - Picardie
Jean-Marie Lecomte
.


Le café en pays chti

dans la catégorie Commint qu'in dit ?

Le café est lié à la tradition du Nord.

Quand unne séquoi vous désole,
Quand l'maleur nous a gifflé,
Ch'est du café qu'i nous console,
Vive el café ! Vive el café.

Alexandre Desrousseaux.

Quand quelque chose nous désole,
Quand le malheur nous a frappés,
C'est du café qui nous console,
Vive le café ! Vive le café.



Vocabulaire lié au café :

alambike : la cafetière
marabou : la cafetière
el jate : la jatte
eune goutte ed'ju : une goutte (un peu) de café.
del chirloute : du café pas fort du tout
du rapassache : du café qui est passé une deuxième fois.
du récaufé : du café réchauffé
del bistoule : la bistouille qui accompagne le café
el rinchète : un coup de genièvre pour rincer la tasse.

A l'chuchette : mettre le sucre en bouche
Café bouillu, café foutu!
Du grimpe au mur : trés fort.
Du jus d'cauchette : trés léger


Tin connos d'z'autes ?


Eune catoire

dans la catégorie Patois boulonnais

Il est comm' un malot din z'eune catoire.

Traduction littérale :
Il est comme un bourdon dans une ruche.

Ce qui signifie :
Il se plaint tout le temps (ses lamentations font un bruit continu)


Cros cha et bos d' l'iau.

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Cros cha et bos d' l'iau, té n'morras pas d' so.
Julien Quertinier ( a vécu à Valenciennes avant 1900 )

Traduction littérale :
Crois ça et bois de l'eau, tu ne mourras pas de soif.

Signifie :
Tu es trop crédule, tu t'en laisse compter.

D'après :
Le livre du "Rouchi"
Jean Dauby


Bataclan en chti

dans la catégorie Oye, Gravelines, Loon

Tache éd rinjér tin sinfruskin avant qu't'in père i l'arive !

sinfruskin : bataclan, fourbi, d'affaires personnelles mélangées et mal rangées.

Traduction littérale :
Tache de ranger ton bataclan avant que ton père arrive !

D'après :
George Dupas
Le vieux parler à Oye-Gravelines-Loon
Westhoek Editions


NOEL IN PATOIS à Lapugnoy

dans la catégorie Spectacles patoisants

Affiche de noel à Lapugnoy

9H30, l’amicale du Personnel communal, le Conseil Paroissial de LAPUGNOY, et l’abbé de la paroisse organiseront, à l’Eglise ST VAAST de LAPUGNOY : « NOEL AL PUNOY, NOEL IN PATOIS », avec la chorale CHANTARTOIS de BRUAY LA BUISSIERE, Pierre DELANNOY et l’ensemble RE-NAISSANCE, conteurs patoisants et chansonniers, les enfants de LAPUGNOY, de jeunes talents musicaux : Pierre CHAPPE et Etienne MERCIER, Trompettistes, suivi d’un petit déjeuner ( café ou chocolat chauds avec viennoiserie ), à prendre au Marché de Noël moyennant une participation symbolique de 1 euro dont 50% seront reversés aux œuvres paroissiales pour les frais divers ( électricité, etc.). ( Places limitées à 500 ).

Lire la suite...


Avoir querre l'abe.

dans la catégorie Dictons, expressions

Le dicton chti :
Ch'ti qui a querre ch'l'abe, i a querre ché branques.

Traduction littérale :
Celui qui aime l'arbre, il aime aussi les branches.

Le dicton signifie :
Celui qui aime le père (ou la mère), doit aimer les enfants.


Il attaque la couche d'ozone !

dans la catégorie Patois boulonnais

Vache sur le retour

Le retour à l'étable

I pète comm' eune vak, quo qu'il a mingeay ?

Il fait des vents comme une vache, qu'est-ce qu'il a mangé ?

Se dit (disait) dans les environs de Boulogne-sur-Mer à quelqu'un qui avait fait un vent.


Louchet

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

I sint l' louchet !

Traduction littérale :
Il sent la bêche du jardinier.

Signifie :
Il n'en a plus pour longtemps, le fossoyeur va bientôt lui rendre visite !


Gognette

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Un œil qui revettiot l' cloquer d' Bonsecours quand l'aute i fixot ch'ti d' Condé, eune gognette, quoi !
Pierre Piques (Isques)

Un œil qui regarde le clocher de l'église Bonsecours quand l'autre fixe celui de Condé, une femme qui louche, quoi !

D'après :
Le livre du "Rouchi"
Jean Dauby


Gala de patois avec Guy Dubois, Patrick Collon, Marie Laurence Delille

dans la catégorie Spectacles patoisants

Langage traditionnel indissociable de l'histoire de la mine.

Un festival de rire, d'humour et de tendresse.

Avec Guy Dubois, Patrick Collon, Marie Laurence Delille.

Liévin, le 24 novembre 2007 - Salle Chanzy à 20h30

Pour tous renseignemens, réservations :
Association Mémoire du Fond
Tél. : 03 21 45 61 46

Affiche du spectacle


Ch'tchiot i a sin cul fraîque

dans la catégorie Chti artésiens

landau de 1947
La photo date du 5 janvier 1947.
Landau, d'après guerre, du costaud !

Y'a cor sin cu fraîque, canges ses lanches à chtiot.

Il a encore son derrière moullé, change les langes du petit.