Chblog, le blog chti

Archives :

octobre 2007

Kwane - couenne de lard

dans la catégorie Patois côte d'Opale

C'était le régal des enfants, il y a 40 ans à la campagne.

- Fé griyêr in.n' kwane su' l'fu, pour mi, mémère.

- Fait griller une couenne sur le feu, pour moi, grand-mère.

D'après :
Le Vieux Parler à Oye-Gravelines-Loon
Georges Dupas
Westhoek-Editions (1980)


El' bon sins ed'nou z'anciens.

dans la catégorie Amour de chti

Le chti, in va el' définde, in a biau nou démépriser, in va pas s' l'aicher abatte, in est fier du parlache ed' nos taïons.

Le chti on va le défendre, on a beau nous critiquer, on ne va pas se laisser abattre, on est fier du parler de nos anciens.


Martin est un drôle d'oiseau

dans la catégorie Chti Lillois

Expression Lilloise :

I a pus d'un ojeau au bos qu'on nomme Pierrot.

Il y a plus d'un oiseau au bois que l'on nomme Pierrot.

Equivalent :

Il y a plus d'un âne qui s'appelle Martin.

Se dit d'un nom très répandu.


Inne mèche qu'alle arbique.

dans la catégorie Chti artésiens

T'as inne mèche qu'alle arbique, donnes te un cop d'peinne.

Tu as une mèche de cheveux qui dresse, donnes-toi un coup de peigne.


Le bonheur dans min coin

dans la catégorie Chti artésiens

Faire avoir du bonheur à in aute, ch'est s'in faire à li-même.

M. Lateur

D'après :
2000 MOTS du patois de chez nous.
Guy Dubois


Il a les yeux saillants.

dans la catégorie Patois côte d'Opale

Il a léz yus comm' les coulles d'un souffleux ed' verre !

Il a les yeux saillants comme les couilles d'un souffleur de verre !


Plat-Tchu, être sur son séant en berckois

dans la catégorie Patois berckois

Un pêcheur berckois
Un pêcheur berckois assis sur son séant.


Arlève-ten; tu vas attraper d'z'hémoruides assis à plat-tchu sus ch' seuil.

Un peu de vocalulaire :
S'assir à plat tchu : locution qui signifie s'asseoir à même le sol sur son séant.

Traduction :
Relève toi; tu vas attraper des hémorroïdes assis à même le sol du seuil.

D'après :
A l'écoute des berckois.
Dictons et Proverbes - Sobriquets
Lucien Tétu


Les enfants jouent à s'mucher.

dans la catégorie Chti Lillois

Les enfants jouent à s'mucher (à cache-cache) et, cherchant après leur camarade, ils chantent :

Much'-te bien, j'cache après ti,
Si j't'attrape te seras pris ;
Un petit pas, petit pas, Madame,
Un petit pas, petit pas, Monsieur.

Puis ils crient : Déhutte ! Déhutte ! pour faire sortir de sa cachette celui qui est muché.

S'mucher : se cacher
Déhutter : mot à mot sortir de sa hutte, se montrer.

D'après Louis Vermesse - Vocabulaire du patois Lillois (1861)


Grand bêta !

dans la catégorie Gros-mots, jurons

Ah, ah ! de ch' grand balou
Rions, m' s'amis, rions tertous
.

Desrousseaux (Jacquo l'Balou)


Balou (balousse) : bêta


Lâche-moi les baskets en chti.

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Dékin in bas d'min dos !

Entendu dans le Cambrésis par Thierry B.

Traduction littérale :
Descend en bas de mon dos.

Expression actuelle :
Lache-moi les baskets.


Quévau d'affilée

dans la catégorie Dictons, expressions

Le dicton en rouchi (patois de Valenciennes) :
Ché toudis l’meilleu quévau qu’in met à l’afilée.

Traduction littérale :
C’est toujours le meilleur cheval que l’on met à gauche.

Signifie : :
C’est au meilleur qu’on doit confier des responsabilités.

Quévau d’afilée : cheval de gauche dans un attelage à deux.


Trop d'gueule

dans la catégorie Gros-mots, jurons

Chés un trop d'gueule, i fait toudis miux que z'autes !

C'est un vantard, il fait toujours mieux que les autres.

Trop d'gueule : vantard


Faire sin rinquinquin

dans la catégorie Chti Lillois

Es que "ch'est" un terme affectueux ?

Nan, "faire sin rinquinquin" cha veut dire : faire acte de rebellion.

Mais tout d'un cop, v'la que s'monture
In passant tout près d'un molin
A peur et fait sin rinquinquin...

Desrousseaux

D'après : Vocabulaire du Patois Lillois (1861)

Mais tout d'un coup, voilà que sa monture
En passant tout près d'un moulin
A peur et fait acte de rebellion.


Baraque

dans la catégorie Patois calaisien

Ch'est pu eune faime euqu'jai, ch'est un courant d'air... alle est jamais à s'baraque !

Ce n'est plus une femme que j'ai, c'est un courant d'air... elle n'est jamais à sa maison !

D'après : D'après le livre (épuisé) du regretté Tit Louis alias André Balle.


Faire ou pas dans la dentelle ?

dans la catégorie Dictons, expressions

I vaut miu boir’ à deux qué d’ s’in passer tout seu.
Mieux vaut boire à deux que de s’en passer seul.

Un autre dicton, dans le même ordre d’idée, mais qui ne fait pas dans la dentelle ou plutôt si dans la dentelle :

I vaut miu péter in société qué d’mourir tout seu.
Il vaut mieux péter en société que de mourir tout seul.

Dicton en « bon Français » se rapprochant : « Plus on est de fous plus on s’amuse. »


Encore un dicton Chti

dans la catégorie Dictons, expressions

L' Bon Dieu invoe des nosettes à cheux qui n' sétent point les croquer.

Gabriel Hecquart (a vécu à Valenciennes au 19 ième siécle).

Traduction littérale du dicton :
Le Bon Dieu envoie des noisettes à ceux qui ne savent pas les croquer.

Signifie :
Les biens de ce monde sont bien mal répartis.


Chabourlette : jeune fille fraîche et dodue dans le Valenciennois !

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

...des bais's, in in ara toudis
Tant qu'in ara eun' bouque et des bell's chabourlettes.


Jean Dauby

Traduction littérale :
Des baises, on en aura toujours
Tant qu'au aura eune bouche et des belles jeunes filles.

Chaboulette : jeune fille fraîche et dodue !

D'après :
Le livre du "Rouchi"
Jean Dauby


Barloquer

dans la catégorie Oye, Gravelines, Loon

Méts tes mains là-d'sus (bis)
"Méts tés mains sur més tototes
té vérras si ça barloque."


Chant enfantin et osé.

Barloquer : balancer à partir d'un point de suspension.

D'après :
George Dupas
Le vieux parler à Oye-Gravelines-Loon
Westhoek Editions


Devinette chti

dans la catégorie Divers

Y in a un dins ch' bos qui n'est point à s'plache ! (Il y en a un dans le bois, qui n'est pas à sa place !)

- un épriau
- un séhu
- un halot
- eun' anette
- un quêne
- eun' caroline

Réponse en bas de ce billet !

D'après
Commint qu'i dijot Pépère ?
Guy Dubois


Un baiso à pinchettes

dans la catégorie Patois calaisien

Pinchette : Pincette.

Donner un baiso à pinchettes : c'est embrasser quelqu'un familièrement en lui pinçant légèrement les deux jours entre le pouce et l'index des deux mains.
De là l'expression : "embrasser à deux mains"

D'après : D'après le livre (épuisé) du regretté Tit Louis alias André Balle.


Sur ed li

dans la catégorie Chti artésiens

Ch'ti qui m'cassera l'gueule n'est pas incor né et sin père i est mort !

Celui qui me cassera la figure n'est pas encore né et son père est mort


Troducuter

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Il a bétôt troducuté, l' ceu qui vient pou l' mécaniser.

Alphonse Delbauve. (Condé)

Traduction littérale :
Il a bientôt envoyé promener, celui qui vient pour le tourmenter.


Troducuté vient sans doute de tro du cul (imbécile).

D'après :
Le livre du "Rouchi"
Jean Dauby