Chblog, le blog chti

Archives :

décembre 2006

Meilleurs voeux chti 2007

dans la catégorie carte virtuelle

Carte de voeux chti


Accès direct aux cartes de voeux virtuelles (de mincoin) bukes (cliques) sur ch'l'image.


Reprise de l'activité du blog chti : lundi 8 janvier 2007.

L'association "Mincoin.com en côte d'Opale", vous présente ses meilleurs voeux 2007.


Insultes, gros-mots et jurons en patois picard, chti et chtimi

dans la catégorie Gros-mots, jurons

Ce billet se propose de rassembler toutes les insultes, les gros-mots, les jurons en patois (chti, chtimi, picard) marrants (éviter les grossièretés !).

Vous les faites parvenir par l’intermédiaire des commentaires de ce billet, ils seront ajoutées à la liste progressivement.

Tous à vos claviers !


Abloqueux (Rouchi) : mauvais ouvrier (insulte)

Agosil : mal dégourdi

Andoulle : andouille

Archelle : enfant remuant

Babache : benêt ou joue d'un enfant.

Bafiou, bafiousse : baveur, vaurien

Ballot : mal dégourdi

Balou : bêta, idiot


Batillard : Batailleur, bagarreur

Biec-bos : (pic-vert) imbécile

Branque ed'thym : branche de thym

Breyou (breyousse) : pleurard

Con comme un ramon : Con comme un balai

Crignu : mal coiffé, mauvais caractère

Coinne : imbécile

Déloqu'té : débraillé

Doudouche : personne molle - sans volonté.

Droule : fille de mauvaise vie.

épeutnard ed'gardin : épouventail de jardin

Galafre : gourmant

Glaine : femme négligé

Glou-bec : gourmet

Graingnard : grimacier (qui fait des grimaces)

Grand drissard : grand peureux

Grand naque : malpropre

Grand séquin : grand sec

Gripette : méchante femme

Grosse vaque : grosse vache

Gros viau : gros veau

Huberlu : hurluberlu


Imblaïeux : ventard

Imborgneux : Maladroit

Innochint : innocent

Losse : paresseux (ch'est un losse ech'ti-là)

Lusot, lusoteux (Rouchi) : musard (qui perd son temps pour des bagatelles.)

Manoqueux : pédant ou paresseux

Nez à mouke : nez à mouche

Nactieux (Valenciennes),
nacque'cieux (Lens, Béthune) : difficile (pour la nourriture)

Nig'doulle : imbécile

Nonoche : simple d'esprit

Panchu, panchard : pansu, qui a une grosse panche (gros ventre).

Pouïeusse : pouilleuse (ch'est inne pouïeusse)

Quervé (vieux) : ivrogne (vieux)

Ronflard : ronfleur

Satibleu ! : c'est un juron (Valenciennois)


Sauret d'étalache : personne très maigre

Sécral : personne maigre

Tiête ed'sot : Tête de sot

Toutoule : fille un peu folle

Wihot, wio (Rouchi) : cocu

Trop d'gueule : ventard

Wiseux (Rouchi) : paresseux

Yoyot (Yoyotte) : garçon (fille) personne un peu innocente

Zouafe : zouave



Joyeux Noël à tertous

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Noël Berck



Version sonore par : Régis




A Noé, tiot Jésus, su leu cavet, à ches infints passe eune queuniole.

A Noël, le petit Jésus, sur leurs oreillers, aux enfants, dépose une coquille.


Cavet : chevet (de lit) et aussi traversin, oreiller.

Queuniole : coquille de noël


Noël en Chticardie

dans la catégorie Poèmes chti

Crèche de Noël au Portel

Mille merci à Coffin Elie pour cette belle photo d'sin coin :

Le Portel-Plage en décembre 2006.

Noël est un poème ed Jean Dauby qui restot à Famars, tout près de Valenciennes.

Poème lu par : Régis




Le poème version écrite :

Noël

L'infant Jésus n'a même point d'berche : et s'n'ochennoire
Ch'est un bac pour l'minger des bêtes, dins ch'étaffe noire
Implie d'l'odeur du boeu et de ch'baudet,
S'maman, douch'mint, cante eun' canchon dormoire
Dont in n' comprind point les couplets
Mais qu'l'air i est plus douche qu'eun' flûte
Au pied d'eun' source, au temps qu'l'hiver s'déhutte.
Joseph, inch'pé, piétenne, tout comme un homme qu'i est.
Dins l'nuit claire, in intind passer des frôl'mints d'ailes
Et s'incourir des pas d'bergers, premiers fidèles.


Traduction :

L'enfant Jésus n'a même pas de berceau : et son berceau que l'on balance
C'est un bac pour le manger des bêtes, dans l'étable noire
Emplie de l'odeur du boeuf et du baudet,
Sa maman, doucement, chante une berceuse
Dont il ne comprend pas les couplets
Mais dont l'air est plus doux que celui d'une flûte
au pied d'une source, au temps que l'hiver s'en va.
Joseph, embarassé, piétine, tout comme un homme qu'il est.
Dans la nuit claire, on entend passer des frolements d'ailes
Et se presser des pas de bergers, premiers fidèles.


D'après le livre de Guy Dubois : Commint qu'i dijot Pépére ?

Livre de Guy Dubois


Une petite carte de noël animée et rigolote

dans la catégorie carte virtuelle

Cette carte rigolote m'a été envoyée par ma nièce Sylvie et mon amie Estelle; je ne résiste pas à l'envie de la partager avec vous.

Pas vraiment du chti, mais l'esprit y est c'est le principal.

Je ne connais pas l'origine de ce diaporama, je serais très heureux d'en connaître l'auteur.

C'est un diaporama à télécharger, en .pps (logiciel PowerPoint de microsoft), marrant et sans danger pour la santé de votre ordinateur !

Buque d'su ch'lien : Eune tchiotte carte ed Noé animée et rigolote

Et Joyeux Noé à tertous.


Un dicton en chti bien pratique

dans la catégorie Dictons, expressions

Version sonore : Régis




Le dicton chti bien pratique :

"Blanc Noé, vertés Pâques"

mais se dit également :

Vertés noé, blanqué Pâques !


Edmond Tanière

dans la catégorie Chansons chti

Pochette du Cd d'Edmond Tannière

Chanson : V' la les coulonneux par Edmond Tanière

Parole de V'la les coulonneux :

Les coulonneux quand is parlent de leurs œufs, les coulonneux is sont toudis joyeux
Les coulonneux les jeunes comme les vieux, les coulonneux ce sont des gins heureux

Lire la suite...


Seminche ed curieux

dans la catégorie Dictons, expressions

L'expression en patois :
Del séminch' ed curieux pou mett' al cul d' ché ed'mindeux.


Version sonore : Régis




Traduction littérale :
De la semence de curieux pour mettre au cul des demandeurs.


Expression en patois, utilisée pour répondre à une question jugée indiscrète.


A min père texte et chanson

dans la catégorie Chansons chti

Chanson : Simon Colliez
Cd de Simon Colliez

Site Web à visiter : Simon Colliez


Texte :

A MIN PERE
Paroles de Guy DUBOIS
Musique de Simon COLLIEZ

Comme ches galibots de t' génération
A douze ans t' as déval‚ au carbon
T' as pas voulu que j' deschinde in infer
Et pour cha ej dos t' armercier min père

Ed tin temps in n' se posot pas d' questions
Ches jonnes comme ches vieux i z' allottent au fond
Quand t' as eu l' âche ch' n' étot pas un mystère
T' jeunesse alle s' a passée d' sous terre min père


Lire la suite...


Cafougnette découche

dans la catégorie Cafougnettes

La cafougnette dite par : Régis




Cafougnette rentre chez lui complètement saoûl : il réussit à se coucher sans réveiller sa femme.
Après avoir dormi un moment, il se réveille et se rhabille.



La cafougnette version texte :

- Mais quo qu' ch'est qu' té fabriques ? T'es pas malade de t'lever à ch't'heure chi ?

- Acoute, chérie, faut que j'rinte à m'ason. Mi, j'sus marié !



Traduction littérale :

- Mais qu'est-ce que tu fabriques ? tu n'es pas malade de te lever à cette heure-ci ?

- Ecoutes, chérie, faut que je rentre à la maison. Moi, je suis marié !


D'après EUN' FLOPEE D'CAFOUGNETTES
Guy DUBOIS


O guénel

dans la catégorie Patois boulonnais

Cd la marine cante et danse

Version sonore et texte de la chanson O guénel :

suivre ce lien O guénel par le groupe folklorique Les Soleils Boulonnais


Chti humour

dans la catégorie Blagues chti

Dessin humoristique

Un tiot paquet d'frites ch'est bon, mais faut pon l'minger dins l'iauw !

Version sonore : Régis




Traduction littérale :
Un cornet de frites c'est bon mais faut pas le manger dans l'eau !

Dessin humoristique et la phrase chti, sont extraits de :

Le Petit Farfelu
Le Petit Farfelu présente
Le Nord-Pas-de-Calais
Le guide humorichti

Site web de l'auteur : Delambre

Plus de renseignements sur ce livre sur mincoin : Rubrique livres chti


Cha va barder !

dans la catégorie Chti artésiens

N'viens pus chi m'donner cha à minger, j'vas t'invoïer cha dinguer par l'farniête.

Version sonore : Régis




Invoïer : envoyer
Dinguer : tomber
Farniête : fenêtre


Les vieilles maisons

dans la catégorie Chti artésiens

Vieille maison
Vieille maison - Berck-Ville

D'pis longtemps i sont disparues
Et portant, souvint, j'les arvos,
Ajoukés au bord ed' ches rues
Ches viellès masons d'auterfos.

Paul Coutigny de Norrent-Fontes

Depuis longtemps elles sont disparues
Et pourtant, souvent, je les revois,
Accroupies au bord des rues,
Les vieilles maisons d'autrefois.

Version sonore : Régis


Achochonner

dans la catégorie Patois calaisien

Phrase en patois calaisien :
Quo qui li a passaie din s'tiéte eud' s'acochonner aveuc cha ! Ch'est pon eune faime pour li !


Version sonore : Régis




D'après le livre (épuisé) du Tit Louis alias André Balle :

Tit Louis
Première de couverture du livre SI C'EST PATOIS..."


Le temps aux Avents

dans la catégorie Patois côte d'Opale

Dicton entendu dans le Cambraisis : Inter elz Avints et l'Noé, i n'peut nin trop pluvoir ni trop vinter.


Version sonore : Régis




Traduction littérale :
Entre les Avents et Noël, il ne peut ni trop pleuvoir ni trop venter.

Signifie :
C'est du temps de saison : vent et pluie ne sont jamais de trop !

Avents :
les 4 dimanches qui précèdent Noël (temps liturgique qui précède noël dans l'église catholique)
du latin adventus "venue, arrivée (du Messie)"


Ch'fu

dans la catégorie Patois calaisien

- Y fait frod ichi ! Fais-nous un air eud'fu.

Version sonore : Régis




Faire un air eud'fu : faire une flambée, réchauffer l'air.

Dins l'coin du fu : au coin du feu.

L'fu d'bos : l'âtre.

Et aussi certaines maladie de peau :

Il est "sorti" plein d'fu : plein de boutons.

D'après le livre (épuisé) du Tit Louis alias André Balle :

Tit Louis
Première de couverture du livre aujourd'hui épuisé SI C'EST PATOIS..."

Remerciement à Cafarin, pour nous permettre de découvrir l'oeuvre du regretté Tit Louis, sur Ch'web.


Lapin aux pruneaux et aux raisins

dans la catégorie Recette chti

L’ lapin aux pronnes et aux rogins

Version sonore : José AMBRE



José Ambre

Extrait du CD offert avec le livre de José Ambre
L' MINGER A L'BIERE
40 recettes à la bière racontées en patois.
Illustrations de Robert Jourde.

La recette extraite du livre de José Ambre :

L' Lapin aux pronnes et aux rogins ( Lapin aux pruneaux et aux raisins)

T’acates un lapin, … ouais, j’ sais qu’ cha coûte, mais t’in prinds quand même un gros s’ra pour deux fos :
aujourd’ui et pis d’ main, et pour au soër, t’aras qu’à minger du « rien »
(du « rien » comme dijot mémère Augusta, ch’est des tartines aveuc du fromach’,
trimpées dins du café au lait ou cor du lait battu).

Lire la suite...


Dicton en patois à propos de l'hiver tardif

dans la catégorie Dictons, expressions

Le dicton en patois :
In décembre et jinvier, si l'hiver n'a fait sin d'voir au deuxième ed'fevrier au pus tard, i's'fra voir.

Traduction littérale :
En décembre et en janvier, si l'hiver n'a pas fait son devoir, à la mi-février au plus tard, il se fera voir.

Signifie : Si l'hiver ne vient pas tôt, il vient tard.

Version sonore : Régis



Extrait du livre :

Proverbes en patois

PROVERBES et EXPRESSIONS du NORD PAS DE CALAIS
Recueillis, traduits et commentés par Bernard BARALLE
Editions Nord Avril


Abe : Abre

dans la catégorie Patois calaisien

Abe à peummes : peummier (pommier)

Abe à chérises : chérisier (cerisier)


La phrase en patois du jour :
Grimpe dins ch't'abe, té verras miux.

Traduction littérale :
Grimpe dans l'arbre, tu verras mieux.

Cette remarque est habituellement adressée
à celui qui "bouscule" un peu les spectateurs de son entourage,
lors d'une manifestation sportive ou artistique.


D'après le livre (épuisé) du Tit Louis alias André Balle :

Tit Louis
Première de couverture du livre aujourd'hui épuisé SI C'EST PATOIS..."

Remerciement à Cafarin, pour nous permettre de découvrir l'oeuvre du regretté Tit Louis, sur Ch'web.


Si ma tante anne n'avot !

dans la catégorie Chti artésiens

Si ma tante anne n'avot, in l'appelerot mon onque.

Version sonore : Régis



Traduction littérale :
Si ma tante elle en avait, on l'appelerait mon oncle.


Incor un dicton en patois

dans la catégorie Dictons, expressions

Entendu "din ch'Nord" :
Ech'ti qui va, i lèqu', ech'ti qui d'meur', i sèqu'.

Version sonore : Régis



Traduction littérale :
Celui qui va, sèche, celui qui demeure, sèche.

Signifie :
Celui qui sort de chez lui peut rencontrer des opportunités, celui qui reste chez lui stagne et même s'étiole.


Grande pleuve

dans la catégorie Chti artésiens

Dins ch'quémin, par chés pleuves, i y a d'quoi s'inraquer.
M. Lateur

Version sonore : Régis



Traduction littérale :
Dans le chemin, par ces pluies, il y a de quoi s'embourber.

Inraquer (s') : s'embourber.


Euch téléphone y brait.

dans la catégorie Chansons chti

Pochette euch téléphone y brait

La pochette du cd CH'TITE LOVE STORY


La vidéo

Lire la suite...


Patrick Collon

dans la catégorie Chansons chti

J't'arconnos ti t'es d'min coin. Ch'morciau extrait du Cd de Patrick Collon :



Patrick Collon

Le CD de Patrick Collon.

Extrait mis en ligne avec l'aimable autorisation de l'auteur.

Site web de Patrick Collon : Buques ichi


Célébration de noël en patois

dans la catégorie Spectacles patoisants

Célébration noel chti
Affiche de Noël en chti à Haisnes

Célébration de Noël en patois

HAISNES salle Ovide Dancoisne le 23 Décembre 2006 à 18 h

Avec Guy Dubois, Simon Colliez, Ch'ti Robert, Patrick Collon, Bernard Bourgeois,
Marie Laurence Delille, Jean-Marie Cerf, Marie Doué,
les membres de l'école du patois et les poètes de la région.


Cafougnette policier

dans la catégorie Cafougnettes

Cafougnette est devenu policier et il arrête son ancien porion.

- Souffle là-d'dins !

Le test d'alcoolémie est négatif.

- Tiens v'là un mouchoir ! Mouque tin nez !

- Pourquoi faire ?

- Pour vir si t'as pas un verre dins l'nez !


Version sonore : Régis



D'après le livre : Ces bonnes histoires que l'on appelait ... Des cafougnettes
de Guy Dubois