Chblog, le blog chti

Archives :

avril 2006

Les jours de la semaine

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Ches jours del sémaine :

Lundi
mardi
mékerdi
juédi (judi)
verdi
sinmdi
diminche


Le chat à Zidor

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

L’ cat à zidor
Le chat à zidor

Batiss’ y v’ no d’ rintrer chez sin copain Zidor
Baptiste venait de rentrer chez son copain Zidor
Quand v’ là un cat qui l’ suit et s’ frott’ cont’ es maronne ;
Quand voilà un chat qui le suit et qui se frotte à son pantalon ;
Comm’ li, qu’ pou tout les biett’, ya vraimin un cœur d’or,
Comme pour toutes les bêtes, il a vraiment un cœur d’or
Y s’annich’ et veut prind’ l’ tiot minou qui ronronne.
Il s’accroupit et veut prendre le petit minou qui ronronne.
« Laich’ là ç’ cat, dit Zidor, i-est dév’nu tout galeux,
« Laisse le chat, dit Zidor, il est devenu tout galeux

Lire la suite...


Le zouave

dans la catégorie Chti artésiens

Tin zouafe i comminche à m'énerver, i va archuvoir in papin.

Zouafe : zouave
comminche : commencer
Archuvoir : recevoir
Papin : gifle


Répliques de joueurs de cartes

dans la catégorie Patois boulonnais

joueuses de cartes

Carte postale ancienne de Boulogne-sur-Mer


Répliques de joueurs de cartes, qui se sont transmises de générations en générations :


- C’est à qui d’ faire ?
C’est toujours à c’ ti qui ‘l’ deminde.

- Du cœur ?
C’ ti qui n’a pon i n’in meurt.

- Du carriaw ?
Quand i pleut i fait pon biaw.

- Du trèfle :
J’arrête et pi j’ pête.

Et la meilleure réplique pour la fin !

- C’est pon lés pus battues, lés pus contintes !


Elle cherche l'aventure.

dans la catégorie Chti Lillois

Cerf-volant

Al fait voler sin dragon !

Dragon : cerf-volant


C’est le printemps

dans la catégorie Cafougnettes

Version sonore : Régis




- Cha va t’in ju ?
- Mi cha va et ti ?
- Cha va ch’est le printemps, les ti osiaux sont contints, tout i arvit, tout i sort ed’ terre !
- Arrêtes ! j’ai intérré m’ belle-mère l’ semaine passée !


Niquet

dans la catégorie Chti artésiens

Pour finir en beauté avant que je ne consacre tout mon temps à la vie de famille durant les vacances de Pâques, une petite phrase en chtimi avec un mot susceptible d'entraîner une mauvaise interprétation de l'activité de la grand-mère :

L' gra-mère alle fait sin niquet.

Niquet : sieste.

Reprise de l'activité du blogue chtimi prochainement.

Régis.


Réveille-matin

dans la catégorie Patois boulonnais

Il a dés gambes, on dirot dés pattes ed' révelle.

Gambe : des jambes
Révelle : réveille-matin (petite pendule à sonnerie pour réveiller à une heure déterminée)

Se dit de quelqu'un qui a un gros tronc et des jambes courtes et grosses comme les pieds du réveille-matin de nos grands-parents.


Refuser une offre

dans la catégorie Rouchi, Valenciennois

Warde chu t'as, j' warderai chu qu' j'ai !

Gabriel Hecquart (Valenciennes)

Warder : garder


Que malheur

dans la catégorie Cafougnettes

Version sonore : Régis




Cafougnette rencontre sin camarate dans la rue :

- Té sais l' malheur qui est arrivé à nou camarate Batisse Boudaine ?
- Nan ! que malheur ?
- Bin, i s'a sauvé avec em' femme !


Matelote boulonnaise

dans la catégorie Patois boulonnais

Matelote boulonaise

Al est fainne bélote 'l mat' lote.

Elle est fin jolie la matelote.


La ménopause, joliment annoncée.

dans la catégorie Chti Lillois

Y-a lotimps qu' j'ai mis mes fleurs à min capiau.

Il y a longtemps que j'ai mis mes fleurs à mon chapeau : c'est la ménopause.


Un pet inopportun

dans la catégorie Patois boulonnais

Miu vaw pétér in sociétaye que 'd' mourir tout seu.

Il vaut mieux péter en société que mourir tout seul.

Dit pour s'excuser quand on fait un vent en société.


La trieuse de charbon

dans la catégorie Chti artésiens

trieuses de charbon

Trieuses de charbon au travail.

Ramasseuses ed' caïaux, filles ed' fosses, gaïettes, cafus.
M. Lateur

Caïau : caillou
Gaïette : gaillette, désigne la gaillette qui est un morceau de charbon ou la jeune fille ou femme trieuse de charbon.
Cafu : ouvrière des mines qui triait le charbon, ramasseuse de cailloux


Les glaines et ch' co

dans la catégorie Chti artésiens

photo ancienne de vieille voiture

I n' faut pas qu' chés glaines i canten't plus fort que ch' co !

Glaine : poule
canter : chanter
Co : coq


C'est plus facile à recevoir qu'à donner.

dans la catégorie Dictons, expressions

In a plus vite el' bouque ouverte qu'el bras tindu.

Bouque : bouche


Cafougnette et Batisse Boudaine

dans la catégorie Cafougnettes

Version sonore : Régis




Un soir d’hiver alors qui fait bin noir, Cafougnette i rinconte sin camarate Batisse Boudaine.
El Batisse y’est tout déloqueté et y’a s’gamelle in sang
.

- Eh ben Fieu, qu’éché qui t’arrive ? qui li dit Cafougnette.

- Euch’ sortos de ch’ bistrot de l’eglisse quin les gars SOMAIN y sont arrivés à chinq et qui m’ont foutu su m’ gamaelle.

- Ah les pouriises, d’où qu’ ché qui sont ?

- I sont toudis din ch’ bistrot !

- Attin,te vas vire, in va y’aller tous les deux.
Mi j’ vas rintrer din ch’troquet et j’ te va leur foutre eune de ces raclées et les sortir par el’ ferniette.
Ti té reste déhors et te les compte.
D’accord ?

- D’accord ! qui répond Batisse Boudaine.

A ch’ momint là Cafougnette i rintre dans ch’ troquet
et in intin un raffut du diape
pi i n'a un qui fait un vol plané par el’ ferniette et qu’i atterri sul pavé.
Batisse Boudaine y est tout contint et y crie :


- Eh un !

Et din l’ noir in entin l’aute qui répond :

- Compte pu, ché mi !


Le message qui accompagnait cette cafougnette envoyée par Alain Wery

Né à Lille en 1951 et exilé en Poitou-Charentes depuis 13 ans,
j'ai gardé amis et famille dans le Nord (Lille et Valenciennes)où je reviens régulièrement.
Je consulte souvent votre beau site et retrouve avec joie des photos des coins
où j'ai passé tant de vacances dans ma jeunesse (Merlimont, stella, wissant, "les moules" d'Equihen, Fort-Mahon, Sainte Cécile, ...)
et où j'en passe encore.

Quand j'ai le mal du pays (et même quand je ne l'ai pas !) je vais sur "mincoin"
et me mets un de vos nombreux et magnifiques fonds d'écran.

Quel bonheur d'avoir des gens comme vous qui valorisent notre beau pays
et qui mettent du baume au coeur des exilés.
Un grand bravo à vous et à votre famille et merci pour votre dévotion.

Afin de vous remercier, je vous envoie "eune p'tiote cafougnette" qui n'a pas l'air d'être sur votre site au demeurant très varié.


Miler

dans la catégorie Chti artésiens

Alle est toudis à miler ch' voisinache derrière sin cassis d' ferniète.

Miler : surveiller
Voisincache : voisinage
Cassis : châssis
Ferniète : fenêtre


Voila le charbon

dans la catégorie Textes en chti

Coron sous la neige
Photo : Paul Walet.
Issue de l'ouvrage de l'exposition "Carnet de Fond"

Version sonore : Régis




V’là ch’carbon

Tiot v’là ch’carbon, va querre chele brouette amon pépère!
Ej n’attindos qu’cha, rinte service à min père, i arniflot assez d’carbon pindant sin poste.
Pas question d’arlander, ech garte Voltaire i avot pon ker que chés monts d’carbon trinnent dins chelle rue.
I tournot dins ch’coron comme unne mouke su un chuke.
Par timps d’pleufe i m’ arrivot ed prindre unne drache, si sec man ale criot « rinte chi min bradé, té va ramasser l’tienne ».
Après que bazar, chele voyette chétot berdoule et compagnie, m’brouette ale balot dins chés fleurs.
Min père qui parlot pon gramint, là i s’ratrappot « qué dalache, t’as œuvré comme un pourcheau garchon, m’raconte pon des cacoules t’as mal querqué ete brouette ».
Man ale s’in mêlot et ben intindu ch’cat i restot dins l’horloche squ’à l’ brunne »
I fallot cafoter dins ch’flou pou artirer chés gaillettes, i n’avot pon gramint.
Min père comme tous chés mineurs, i n’arménot dins s’musette, ch’maîte d’école i l’savot.
In a eu drot à un problème su l’manque à gagner « d’une grande société telle que les houillères, employeurs de vos parents » tel que mes gins!
M’père quand i a su cha, i m’a dit garchon, té vas dire à t’maite qu’ech su décidé à i canger unne brouette de flou conte unne de gros carbon comme ch’ ti qu’in bale dins s’cafe.
Min père i avot raison, si ch’fu i cauffot pon j’attrapo l’trannette au momint d’faire mes devoirs, du cop j’écrivo comme un manchot et ej n’éto pus l’premier.

Jean Marie KLAVZER

Merci à Jean-Marie Klavzer de nous avoir confié cet émouvant texte de sa composition :

Ce texte est de moi même, il fait partie d'un recueil de souvenirs que j'avais écrit l'an passé, à la demande de mes enfants.
J'ai tout simplement transcrit les textes en chti... c'est tout une époque qu'il est impossible d'oublier.
C'est sans aucun doute cela "SES RACINES".


Arnifler : renifler
Arlander : traîner, lambiner
Ech garte Voltaire : le garde Voltaire
I ovot pon ker : il n'aimait pas
Drache : averse
Voyette : allée
Berdoule : boue
Baler : se renverser
Dalache : désordre
Cacoule : histoire
Ech cat, i est dins ch' l'horloge : une brouille
Cafoter : gratter
Gaillette (gaïtte) : morceau de charbon
Flou : poussière de charbon, combustible pauvre (résultant du lavage du charbon)
Cafe : cave
Trannette : tremblotte (de tranner : trembler)


Chère sueur

dans la catégorie Chti Lillois

Del sueur ed' quintonnier chè coûte quer'

Autrefois les cantonniers avaient la réputation de travailler peu, et leur trop rare transpiration avait que plus de valeur !


Pour avoir une bonne récolte.

dans la catégorie Dictons, expressions

Après l' gaguère, on a d' grosses peumes ed terre. (en patois de la côte)

Si on laisse se reposer la terre on a ensuite une bonne récolte.

Gaguère : jachère.

Peume ed terre : pomme de terre.